reseaux sociaux


communication - technologies - ORSYS
Temps de lecture : 4 minutes Depuis le début des années 90, les leviers de communication se sont développés extrêmement rapidement. Nous sommes passés de quelques outils (fax, e-mailing, téléphone…) à une multitude de possibilités principalement issues du Web et de la technologie mobile. Citons-en quelques-uns : site Web, flux RSS, blog, vidéo en ligne, QR code, podcast, application mobile, réseaux sociaux… Ces technologies offrent de nouvelles perspectives de communication, mais lesquelles ? Frédéric Foschiani* nous donne quelques éléments de réponse. Le développement de ces outils de communication s’est accéléré. Notamment par la démocratisation des Smartphones et la facilité d’accès et d’utilisation de ces outils. Mais si la technologie ne cesse de proposer de nouvelles offres de solutions et de fonctionnalités, il peut être contre-productif de se laisser tenter par la forme, au détriment du fond. Si les outils sont multiples, une communication efficace devra respecter des principes de base : Définir son objectif Choisir son audience-cible Identifier les outils et les fonctionnalités adaptés Miser sur le fond de son message Personnaliser et humaniser Connaître les usages Objectif et ciblage Au sein d’une entreprise, de nombreux objectifs de communication existent. Ces messages s’adresseront à des audiences spécifiques : communication institutionnelle, relation client, prospection, fidélisation, recrutement, marque-employeur, communication interne… Le choix des outils dépendra non seulement de l’objectif mais également des spécificités de l’audience visée, voire d’un segment au sein d’une audience-cible. Ses comportements et attentes devront être pris en compte pour définir les outils de communication digitaux adaptés. Et ce, avec la même rigueur habituellement appliquée au travers de leviers de communications classiques. Importance des tendances digitales pour la communication De nouveaux usages se créent autour d’outils digitaux et de fonctionnalités. Il est important de connaître ces usages pour réussir à créer du lien avec son audience et ne pas commettre d’impairs. Optimiser sa rédaction La rédaction devra être adaptée aux spécificités de l’outil utilisé. Comme par exemple le nombre de caractères disponibles (LinkedIn : 1300, Facebook : 2000, Instagram : 2200, Twitter : 280, Pinterest : 500). Toutefois, il est recommandé de ne pas utiliser le maximum de caractères. Le lecteur doit pouvoir se faire une idée très rapidement de l’intérêt du contenu vers lequel on souhaite le rediriger. Titre, émojis, phrases courtes… sont régulièrement utilisés pour alléger son texte et en faciliter la lecture. Augmenter sa visibilité L’usage du hashtag est un incontournable de la rédaction digitale. Déployé sur tous les réseaux sociaux, le hashtag est un outil de référencement naturel puissant qui permet de faciliter les recherches, suivre une discussion, fédérer autour d’un sujet et participer en temps réel. L’usage du hashtag est l’une des solutions de contournement des algorithmes de visibilité appliqués par les réseaux sociaux. Augmenter son attractivité L’attractivité de ses communications sur les outils digitaux passe inévitablement par certains formats. Le texte ne sera bien souvent consulté qu’après avoir pris connaissance du visuel. Une publication sur un outil digital devra donc systématiquement être accompagnée d’un format attractif tel que le visuel ou la vidéo. Des outils simples et gratuits permettent de créer ou optimiser ses visuels ou photos aux […]

Communication : quand la technologie la ...


Instagram - Communication - ORSYS
Temps de lecture : 4 minutes En quelques années, Instagram est devenue l’application phare des réseaux sociaux… et pas uniquement à titre privé. Les entreprises – grandes ou petites – sont de plus en plus actives sur la plateforme. Il faut dire que le marché est plutôt séduisant : plus d’un milliard d’utilisateurs actifs chaque mois*, dont 80 %, selon Instagram, suivraient au moins une entreprise. Revue des astuces pour s’y mettre sans tarder… Rester pro ! Première étape indispensable pour communiquer sur Instagram : la création d’un compte pro. Ce compte sera la clé pour faire décoller vos ventes. Si vous avez un compte Instagram à titre personnel, il suffira de le transformer en quelques clics. Dans tous les cas, vous devrez connecter ce compte à une page Facebook pro. En tant qu’entrepreneur, ce compte Instagram professionnel vous ouvre la porte à la publicité, mais aussi à de puissants outils d’analyse permettant de qualifier son audience. Gagner des followers L’objectif essentiel sur Instagram ? Séduire ! Mais il est une première étape à ne pas négliger : la rédaction de votre « bio » qui permettra d’accrocher ceux qui deviendront fans de votre entreprise. Pour cela, expliquez qui vous êtes, ce que vous faites, incitez à l’action. Pour la tonalité, inspirez-vous des techniques de storytelling : racontez « la légende » de votre entreprise, celle qui a permis qu’elle existe. Surtout soyez vrai et authentique. Car n’oubliez pas que les principaux utilisateurs d’Instagram sont les « Millennials » (ou génération Y), des consommateurs avertis qui utilisent les nouvelles technologies très naturellement. Ce sont aussi des personnes en quête de vérité, qui cherchent à en savoir plus sur les produits qu’elles achètent : « qui est l’entreprise cachée derrière ces photos ? », « comment fabrique-t-elle ses produits ? », « est-elle vertueuse ? »… Autant d’interrogations auxquelles votre bio devra pouvoir répondre. Garder les bons principes en tête Ce n’est pas parce que vous êtes sur un réseau social qu’il faut oublier l’essentiel en matière de communication. Pour viser juste, il vous faut d’abord vous interroger, comme dans toute démarche marketing, sur vos objectifs : pourquoi êtes-vous là ? Souhaitez-vous présenter votre offre, développer votre marque employeur pour séduire de nouveaux employés, ou préférez-vous gagner en notoriété et développer votre communication sur une communauté précise ? Car même si l’accès au réseau est au premier abord « gratuit », vous allez y consacrer du temps, des ressources humaines, et surtout investir pour votre image de marque. Autant répondre précisément à ces questions de base pour adopter la démarche marketing la plus pertinente. Car dites-vous bien qu’à chaque objectif correspondent des types de publication, des contenus et des modes de de communication différents. Publier qualitativement Pour justifier votre place sur Instagram, il faut être présent, s’afficher… sans pour autant noyer vos followers de contenus fades ou inutiles. Premier principe : soignez votre image. Si la majorité des posts est constituée de photos, vous pouvez varier vos modes de publication en utilisant également la vidéo, les stories… En ayant précisé au préalable vos objectifs (voir le point précédent), vous avez forcément une bonne idée de ce que vous allez publier. Maintenant, il faut produire les contenus adaptés. Les […]

Dopez votre communication avec Instagram


stratégie digitale TPE PME - ORSYS 1
Temps de lecture : 3 minutes Aujourd’hui, peut-on communiquer efficacement sans stratégie en marketing digital ? Si cette orientation  est bien établie dans les grandes entreprises qui investissent particulièrement dans les services web pour servir leur stratégie marketing, il semble que cela ne soit pas le cas pour les TPE ou les PME. Pourtant, chacune d’elles poursuit bien le même objectif final : augmenter ses ventes pour accroître son chiffre d’affaires. Et si on levait les freins ? « On n’a pas le temps pour la stratégie ! » Le premier frein à la mise en place d’une stratégie digitale est souvent la crainte de n’avoir ni le temps ni les moyens humains pour investir. Faut-il alors sous-traiter ? Il peut être opportun, en effet, de vous faire aider au lancement de votre stratégie de marketing digital. Le prestataire choisi vous aidera à comprendre les arcanes et ressorts d’une bonne stratégie. Mais aussi à mettre en place les premiers outils et à acquérir les meilleurs réflexes pour son animation. Mais, tôt ou tard, il vous faudra prévoir du temps pour vous approprier cette stratégie. Vous pouvez alors missionner une personne que vous aurez identifiée comme passionnée par le web ou votre collaborateur en charge du marketing et de la communication de l’entreprise. Inutile d’espérer qu’il n’y consacrera qu’une journée par semaine : le web est trop chronophage pour cela. Il faudra sélectionner les médias, suivre les publications, répondre aux sollicitations, animer des communautés… C’est un emploi à temps plein, mais payant. « C’est futile, ça ne sert à rien ! » Beaucoup ne s’aventurent pas dans l’univers du digital, le trouvant souvent trop complexe. Pourtant, en établissant sa stratégie marketing online, on voit son métier autrement, on se réinterroge sur sa propre stratégie d’entreprise. Il s’agit là en effet de construire votre image de marque, votre e-réputation, de montrer un aure aspect de de votre entreprise, de converser avec de nouveaux clients, de recueillir des avis qui vous feront reconsidérer votre activité et, pourquoi pas, d’explorer de nouvelles pistes de développement… En cherchant à rentabiliser votre investissement sur le web, vous allez déterminer les actions les plus pertinentes, les médias les plus appropriés, les mots les plus justes, la création la mieux adaptée. Et comme les médias digitaux sont des médias « rapides », où il faut être impactant, mettre en place votre stratégie online va vous mener  à mieux identifier vos avantages concurrentiels. Et, pourquoi pas, à refaire un point sur votre offre de services/produits pour mieux vous différencier. Première étape, donc : définir votre plan d’attaque, afin que chaque choix opéré soit cohérent avec votre identité, vos objectifs… et qu’ainsi chaque euro investi le soit à propos. ROI* oblige ! « Une stratégie, ça coûte cher ! » Le prix, parlons-en. Certes, vous n’aviez peut-être pas prévu d’allouer des ressources humaines et du temps à la question de votre stratégie digitale… Mais faites les comptes : combien coûte un prospect obtenu par le réseau « traditionnel » de vos commerciaux ? Bien entendu, cela ne signifie pas pour autant que votre stratégie online remplacera votre force commerciale : elle l’aidera plutôt à accélérer ses ventes. […]

TPE/PME : pourquoi vous avez besoin ...



Temps de lecture : 4 minutes Nous l’aurons tous constaté : la digitalisation accrue du marketing transforme la relation client. Une relation bien différente de celle que nous pouvions vivre dans les années 90 ! Sécurité des données, échanges robotisés, profusion de technologies… certains regrettent ce changement. Pourtant, et c’est bien là l’enjeu des entreprises, une expérience client digitalisée réussie apporte des bénéfices à chacun. Revue des inspirations pour une expérience client réussie. Les pratiques du marketing se sont profondément transformées ces dernières années. L’entreprise, pour rester concurrentielle, a dû s’emparer de stratégies digitales pour offrir à ses clients une expérience d’achat inoubliable… ou, tout du moins, permettant de le satisfaire suffisamment pour l’inciter à poursuivre sa relation avec la marque encore quelque temps. Aujourd’hui devenue préoccupation centrale des organisations, la fameuse « expérience client » regroupe, rappelons-le, l’ensemble des interactions vécues par le client avec une marque, une enseigne. Générateur de chiffre d’affaires, ce parcours, s’il est « inspiré », procure autant de services aux utilisateurs qu’à son initiateur… Alors, par quel bout prendre la digitalisation ? Inspiration 1 : éviter la banalité Réseaux sociaux, web, applis smartphones… chaque outil est désormais exploité pour offrir à chacun plus de proximité virtuelle. Vous achetez un billet de concert ? Voici que l’on vous propose sans tarder (mais sans véritable surprise) des offres de restauration à proximité. Des propositions qui peuvent être vécues comme des intrusions, ou lasser… En 2018, plus des deux tiers des personnes de nationalité française interrogées pour une enquête menée par Mitel* à l’échelle internationale exprimaient ainsi leur insatisfaction quant à leur expérience client en ligne. Un tiers estimait que les technologies étaient insuffisantes pour une expérience satisfaisante, notamment à cause du manque de vitesse et de fluidité. La solution ? Penser une expérience unique et éviter ainsi l’écueil de la standardisation. Si le client souhaite acheter un produit, un service, il n’en espère pas moins qu’on lui facilite son achat tout en lui offrant une expérience enrichie, c’est-à-dire adaptée à ses attentes particulières. L’utilisation d’un chatbot (robot) du conseil d’achat à la phase SAV est-elle raisonnable ? La multiplication des gadgets n’est-elle pas susceptible d’agacer ? Le parcours client est-il adapté à votre entreprise ? Une digitalisation de l’expérience client réussie, évitant la profusion de « gadgets », assure une performance durable et un vrai gain de temps pour ses clients. Inspiration n° 2 : pratiquer la transparence Nul n’est parfait ! Mais faut-il pour autant rester muets face à nos imperfections ? L’expérience marketing la plus marquante de ces dernières années est sans nul doute celle de la SNCF qui a organisé son propre « trollage » en invitant les internautes sur les réseaux sociaux à leur poser des questions en utilisant le hashtag #DemandezAuCM. Tarifs des billets, retards, suspensions de lignes, ou questions plus farfelues, la SNCF s’est prêtée au jeu en répondant, sans tabou, à chaque demande des internautes. Les réponses de qualité et totalement maîtrisées, à la tonalité positive et transparente, ont alors contribué à faire progresser l’image de marque de […]

La digitalisation des relations, une opportunité ...


Temps de lecture : 5 minutes Comme nous l’avons vu dans les précédents articles (L’identité numérique, c’est quoi ?, Comment améliorer l’e-réputation d’une entreprise ?), chacun a et aura de plus en plus intérêt à connaître les traces qui le concernent sur le Web. Savoir ce qui nous concerne sur le Web et en identifier les sources est la première étape permettant de gérer son image.  Cela permettra de mieux gérer nos informations et la perception qui peut en découler. « Votre marque-personnelle, c’est tout simplement l’idée claire, forte et positive qui vient immédiatement à l’esprit des personnes qui vous connaissent quand elles pensent à vous. » Peter Montoya Prendre conscience de sa Marque-Personnelle Peter Montoya a été le premier à définir une méthode s’appuyant sur le principe de « personal branding » en écrivant deux ouvrages sur le sujet en 2002 : The Brand Called You et The Personal Branding Phenomenon. C’est en s’inspirant des techniques de personal branding qu’il est possible de mieux gérer sa présence sur le Net, et par conséquent l’image et la perception que l’on souhaite présenter publiquement. Il n’est pas question de tenter de se créer une image qui ne corresponde pas à la réalité. Un tel comportement ne serait pas viable sur la durée. Mais il s’agit bien de recourir à des techniques de marketing de marque pour développer son marketing personnel. En utilisant les principes de base, chacun pourra trouver une application en fonction de ses besoins, de ses objectifs et du temps qu’il peut y consacrer. Les étapes Se découvrir –  se connaître : cela consiste notamment à définir sa valeur ajoutée et ses éléments de différenciation. Construire son image – se faire connaître : définir ses objectifs, l’image que l’on souhaite donner et les informations que l’on souhaite diffuser en fonction d’audiences-cibles personnelles et professionnelles. On définira donc des outils (réseaux sociaux, blog…) adaptés à nos audiences-cibles et pour lesquels une ligne éditoriale aura été construite. Consolider sa réputation – se faire reconnaître : être actif sur les outils retenus en respectant sa ligne éditoriale, interagir avec ses audiences. Consolider sa réputation – se faire reconnaître : être actif sur les outils retenus en respectant sa ligne éditoriale, interagir avec ses audiences. Savoir utiliser les bons outils Il existe de très nombreux outils permettant de gérer sa présence sur Internet. Comme les réseaux sociaux vont de plus en plus empêcher l’utilisation de pseudo pour être en mesure de s’assurer de la réelle identité de la personne (nom, prénom, âge), il est d’autant plus important de bien définir un usage pour une audience donnée lorsque l’on se crée un profil. Pour rappel, les conditions générales de Facebook et LinkedIn obligent désormais à créer un profil avec sa véritable identité. En cas de doute, le profil sera bloqué et un justificatif d’identité sera réclamé. Twitter et Facebook viennent également de bloquer de nombreux comptes de personnes qui n’avaient pas l’âge minimum requis dans leurs conditions générales. Les réseaux sociaux : Il n’existe pas d’utilisation type ou réservée à chaque réseau social. Chacun peut en faire l’usage qu’il souhaite […]

L’identité numérique 3/3 : comment gérer ...


Temps de lecture : 4 minutes Digital, développement personnel, finance… Quelles ont été les formations les plus recherchées par les entreprises en 2018 ? Julien Courbe*, responsable de l’offre management, développement personnel et compétences métiers chez ORSYS, nous dresse un tableau des tendances 2018… Le digital Chez ORSYS, notre cœur de métier s’est construit autour des technologies de pointe informatiques et numériques. Aujourd’hui, même si nous sommes devenus multispécialistes, toute l’offre s’est étoffée autour du digital qui a considérablement fait évoluer ces domaines, à la fois dans leur développement technique et dans leurs usages. Nous avons ainsi adapté naturellement nos formations pour accompagner la transformation digitale de nos clients. Citons notamment le marketing digital avec des modules comme « Maîtriser le cross canal », la relation client à distance, sur les réseaux sociaux… Et on va de plus en plus loin sur l’utilisation des outils digitaux avec des formations en matière de marketing automation, marketing programmatique (automatiser les campagnes e-mailing), des cours de niveau II en Webmarketing, community management, Facebook « avancé » pour une utilisation professionnelle du réseau social, etc. Le développement personnel et le management Ce que nous avons constaté, et qui a marqué notre évolution, c’est la place de plus en plus importante de l’humain, du relationnel et du comportemental dans les besoins de formation. Afin d’être encore plus pertinents dans nos programmes, nous travaillons avec des partenaires experts en leurs domaines et nous leur apportons notre expertise en ingénierie de formation. Notre offre management et développement personnel compte d’ailleurs aujourd’hui près de 1 000 formations sur les 2 000 disponibles sur notre catalogue. En matière de management, nos « Best », qui bénéficient à tout le monde, tant dans le cadre d’une prise de poste que comme piqûre de rappel pour les plus aguerris, sont toujours d’actualité. Ils sont à la base de ce qu’il est nécessaire de connaître pour exercer son métier, être manager. Les formations « Animer son équipe », « Animer une réunion », « Valoriser ses collaborateurs »… ont toujours leurs inconditionnels. Des formations diplômantes qui s’adressent à de futurs managers commerciaux, gestionnaires RH, managers de projets et responsables de centres de profit étoffent notre catalogue cette année. À noter : notre cycle certifiant « Prise de fonction du manager » conserve une place de choix auprès des entreprises. En matière de développement personnel, les formations les plus prisées concernent notamment l’efficacité professionnelle, la gestion du stress, la conduite du changement. Les outils Troisième tendance, s’il en est : les formations « pratico-pratiques », plus orientées « outils ». Il s’agit là d’appréhender en peu de temps une méthode pour progresser rapidement,tant en matière de communication personnelle que de management de projet… Ou même de connaître l’essentiel d’une législation. Ainsi, les outils aidant à mieux maîtriser sa communication, son relationnel connaissent un beau succès. Citons par exemple, « Process Com® », « MBTI®, mieux se comprendre et mieux comprendre les autres », « Arc-en-Ciel Disc®, révéler le manager qui est en soi », « HBDI®, gagner en efficacité relationnelle »… […]

Focus sur les formations qui ont ...



1
Temps de lecture : 3 minutes « Une image vaut mille mots », nous pourrions en débattre longuement… En revanche, ce que nous prouvent les audiences, c’est l’engouement pour les visuels et les vidéos. Ils sont devenus indispensables pour mener une campagne sur le Web. Le « picture marketing » (marketing par l’image) doit être pour une marque l’opportunité de promouvoir sa notoriété, ses produits et ses services. Hélène Morel* nous en parle.    Une tendance portée par les réseaux sociaux L’image a toujours été un vecteur d’identité et de lisibilité. L’émergence et la valorisation des réseaux sociaux ainsi que la lecture « zapping » n’a fait qu’amplifier cet attrait. Les chiffres le confirment : les publications Facebook avec des images présentent 2,3 fois plus d’engagement que celles sans image. Les tweets comprenant des images reçoivent 18 % de clics en plus, 89 % de mentions « J’aime » en plus et 150 % de retweets en plus. En 2019, 80 % des contenus regardés sur Internet le seront certainement sous forme de vidéos…* Créer de la valeur par l’image Le picture marketing, en attirant l’intérêt de l’internaute, a donc un effet « booster » sur vos contenus et vous permet de : développer votre notoriété, votre e-réputation, capter l’attention de vos cibles, générer de l’engagement et de l’affinité en véhiculant des émotions, des valeurs… créer du partage et de la viralité faire agir vos audiences…   Mais pourquoi l’image impacte-t-elle autant ? C’est scientifique, votre cerveau est plus apte à analyser des données visuelles qu’un discours. En voyant une image, le temps d’attention de votre interlocuteur est réduit : 2 à 4 secondes lui suffisent pour décréter si le contenu l’intéresse. L’image favorise donc à la fois la rapidité de compréhension mais aussi de mémorisation. Elle répond aux modes actuels de recherche d’informations : tout, tout de suite, plus intensément. Votre but, en tant qu’annonceur ou agence est d’arriver à retenir l’attention, de déclencher instantanément l’adhésion à votre message et de donner envie à vos audiences de s’engager. C’est aussi un enjeu pour le référencement naturel. En effet, des visuels bien optimisés (nom du fichier et le descriptif « attribut alt ») sont référencés par les moteurs de recherche.   Marketing par l’image : être pertinent Les images doivent porter le discours de votre marque, contribuer à construire votre identité et fortifier vos valeurs et votre philosophie. Elles peuvent être décalées, mais rester en rapport avec le contenu. Elles permettent de vous différencier de vos concurrents. Il faut, au travers des données visuelles, raconter des histoires, amener les internautes à se les approprier et à les enrichir avec son affect et son expérience. Le rôle de l’image n’est plus simplement d’informer, mais d’immerger vos cibles dans une expérience.   Conseils pour une bonne iconographie : Les visages attirent l’attention Les visuels produits doivent particulièrement être soignés (avec fonction de zoom pour mettre en valeur la qualité et les détails) L’esthétique et l’ambiance (lumière, couleurs, arrière plan, qualité pro ou « perso ») sont adaptées à la cible, à l’univers de la marque et à l’objectif de communication L’image est de bonne qualité (bonne résolution) Attention à la taille des […]

Le « picture marketing » : ...


1
Temps de lecture : < 1 minute Pourquoi vous devez gérer votre empreinte numérique ? Troisième épisode de nos « chroniques ORSYS – Le digital ». Empreinte numérique : avez-vous connaissance des traces numériques qui vous concernent ? Et en quoi est ce important ? Dans cette 3ème vidéo, notre consultant expert en communication digitale, Frédéric Foschiani*, vous explique ce qu’est votre identité numérique. Et quels sont les bons réflexes à avoir pour vous protéger. Concrètement, Frédéric vous donnera : Des définitions De bonnes pratiques Des points de vigilance Des infos essentielles… Alors, pour en savoir plus, cliquez ici :   *Frédéric Foschiani Il a commencé sa carrière chez American Express Cartes France en tant que Manager Opérations et projets puis il l’a poursuivie comme Directeur Internet chez General Electric – GE Money BankFrance. Après avoir occupé plusieurs postes de management, il a rejoint une société d’assurances en tant que directeur des opérations digitales. En 2010, il fonde QSN-DigiTal, spécialiste de la valorisation de l’e-réputation, de la marque employeur, de la stratégie de positionnement sur les réseaux sociaux et du Community Management. Il intervient régulièrement en tant qu’expert Réseaux Sociaux sur les plateaux de télévision (LCI, BFMTV…). En complément, lire aussi, notre article sur le sujet : ici Pour aller plus loin, nos formations associées : ■ E-réputation : surveiller et améliorer l’image de son entreprise, 2 jours (Réf. ERE) ■ Gérer sa visibilité et sa réputation numérique, 2 jours (Réf. CMR) ■ Personal Branding : booster et protéger son identité numérique, 1 jour (Réf. PNU) …    

LES CHRONIQUES DU DIGITAL – épisode ...


Temps de lecture : 2 minutes Et si on faisait un Facebook Live ?   Deuxième épisode de nos « chroniques ORSYS – Le digital ». Dans cette vidéo, notre consultant expert en communication digitale, Frédéric Foschiani*, nous parle de nouveau de Facebook, toujours autant d’actualité, mais sous l’angle de l’intérêt du média VIDEO et plus, particulièrement du LIVE. Alors, Frédéric vous explique : Pourquoi faire du Live ? Comment filmer les Lives ? Les aspects logistiques, matériels… Quel budget cela représente-t-il ? Les bons conseils… Alors, pour en savoir plus, cliquez ici :   *Frédéric Foschiani Il a commencé sa carrière chez American Express Cartes France en tant que Manager Opérations et projets puis il l’a poursuivie comme Directeur Internet chez General Electric – GE Money BankFrance. Après avoir occupé plusieurs postes de management, il a rejoint une société d’assurances en tant que directeur des opérations digitales. En 2010, il fonde QSN-DigiTal, spécialiste de la valorisation de l’e-réputation, de la marque employeur, de la stratégie de positionnement sur les réseaux sociaux et du Community Management. Il intervient régulièrement en tant qu’expert Réseaux Sociaux sur les plateaux de télévision (LCI, BFMTV…).   Nos formations associées : Communiquer avec Twitter et Facebook (Réf. TWF ) Outils du digital : améliorer l’impact de sa communication, 2 jours (Réf. ODQ) Communiquer avec Facebook, utilisation avancée (Réf. FBP )  Réaliser et diffuser une vidéo live avec son Smartphone (Réf. RVL ) Réaliser des vidéos pour le Web (Réf. VWI )  Réaliser une vidéo avec un Smartphone sous Android (Réf. VAN ) Lancer une chaîne YouTube (Réf. CYT )  Réaliser une vidéo avec un iPhone ou un iPad (Réf. IPP ) Maîtriser la chaîne de production vidéo sur Internet (Réf. MVI ) …    

LES CHRONIQUES DU DIGITAL – épisode ...



2
Temps de lecture : 4 minutes L’identité numérique désigne l’ensemble des traces accessibles sur Internet concernant une personne physique ou une personne morale. L’identité numérique est aujourd’hui une nouvelle dimension, complémentaire, indissociable et inévitable d’une personne physique ou morale.

L’Identité numérique, c’est quoi ? 1/3


Temps de lecture : 2 minutes Facebook, le gratuit, c’est fini ? La Rédaction ORSYS lance une série vidéo intitulée : « Les chroniques ORSYS – Le digital ». Aujourd’hui, nous vous présentons le tout premier épisode de cette série. Dans cette vidéo, notre consultant expert en communication digitale, Frédéric Foschiani*, nous parle des conséquences des algorithmes de visibilité sur les réseaux sociaux et fait un focus sur les récentes annonces de Facebook. De quel changement parle-t-on ? Quels impacts pour les community managers ? Qu’en est-il du reach organique ? Devez-vous envisager d’augmenter votre budget dédié aux campagnes payantes ? Alors, pour en savoir plus, cliquez ici :     *Frédéric Foschiani Il a commencé sa carrière chez American Express Cartes France en tant que Manager Opérations et projets puis il l’a poursuivie comme Directeur Internet chez General Electric – GE Money BankFrance. Après avoir occupé plusieurs postes de management, il a rejoint une société d’assurances en tant que directeur des opérations digitales. En 2010, il fonde QSN-DigiTal, spécialiste de la valorisation de l’e-réputation, de la marque employeur, de la stratégie de positionnement sur les réseaux sociaux et du Community Management. Il intervient régulièrement en tant qu’expert Réseaux Sociaux sur les plateaux de télévision (LCI, BFMTV…). Nos formations associées : Communiquer avec Twitter et Facebook (Réf. TWF ) Outils du digital : améliorer l’impact de sa communication, 2 jours (Réf. ODQ) Communiquer avec Facebook, utilisation avancée (Réf. FBP )  S’initier aux réseaux sociaux par la pratique (Réf. OCI ) Réseaux sociaux, organiser le Community Management, 3 jours (Réf. CMA) Réseaux sociaux et Community Management, perfectionnement, 2 jours (Réf. CMW) Optimiser la relation client avec les réseaux sociaux (Réf. RRW ) Optimiser votre communication via les réseaux sociaux (Réf. SOP ) Marketing digital : créer sa stratégie de contenu Web (Réf. MDC ) Webmarketing, les fondamentaux (Réf. MFW ) …    

LES CHRONIQUES DU DIGITAL – épisode ...


2
Temps de lecture : 3 minutes Par la Rédaction ORSYS Souvenez-vous, le commercial 1.0 écrivait, appelait, visitait… avant de réussir une vente. Devenu aujourd’hui 3.0, il est désormais jugé à sa manière de piloter son smartphone ou sa tablette. Ce qui a fait basculer le commercial à l’ère du digital ? Avant tout l’évolution du consommateur. Avec le digital, les codes de la relation client ont en effet été profondément modifiés, devenu véritable consom’acteur.

Le commercial à l’heure du 3.0



2
Temps de lecture : 4 minutes La digitalisation des banques, qui est paradoxalement intervenue plus tardivement que dans certains secteurs de l’économie (voir notre article précédent), est aujourd’hui bien en marche. Une mise en œuvre qui impacte leur organisation. Au cœur de cette transformation : le client. Michelle Goldberger et Aurélie Brugère du cabinet The Smartworking Company®*, partenaire d’ORSYS, expliquent…   La digitalisation des process bancaires : une petite « révolution » ?   Dans le secteur bancaire, elle concerne toute la chaîne de valeur : de la technologie à la relation client. Enrichir l’expérience client par la digitalisation passe forcément par une appréhension des pratiques internes de la banque, de son organisation…

Digitalisation bancaire : réussir la transformation


1
Temps de lecture : 3 minutes     Le terme « Brand Content » a envahi l’univers publicitaire et digital ces dernières années. Cet anglicisme, qui désigne la production de contenus par les marques, semble de ce fait être une réalité marketing nouvelle. Est-ce vraiment le cas ? Comment le digital a t-il donné une cure de jouvence à ce concept, et quelles sont les opportunités offertes par le Brand Content pour les marques ? Quels indicateurs clés de performance ?

Le Brand Content à l’ère du ...


1
Temps de lecture : 3 minutes Par la rédaction ORSYS   1. On n’hésite pas à se lancer !   Connaissez-vous cet ancien précepte qui dit que 90 % des gens croient et répètent ce que 10 % des gens pensent ? Une phrase qui incite évidemment à cibler et à investir ses efforts sur cette minorité. Car travailler sur les 90 % ferait dépenser une énergie folle pour un piètre résultat. C’est cela l’influence : s’appuyer sur la notoriété de certaines personnes pour accroître la sienne !

Bâtir sa stratégie d’influence en 3 ...



Temps de lecture : 3 minutes MOOCS et/ou e-learning, on en est où ? Depuis trois ans, les « Massive Open Online Courses », formations à distance ouvertes à un grand nombre de participants, connaissent un bel engouement. De même que ses déclinaisons d’entreprise, les COOCS (Corporate Open Online Course), ou les SPOCS (Small Private Online Courses) à accès restreint.

La formation professionnelle à l’heure du ...


6
Temps de lecture : 3 minutes « Marketing automation », mais qu’est-ce que c’est ? Par facilité, le marketing automation pourrait être traduit par « automatisation des actions marketing ». Encore appelé marketing automatisé ou marketing programmatique. Ce concept recouvre l’ensemble des techniques permettant d’automatiser les tâches répétitives d’une campagne de marketing multicanal puis d’analyser ses retombées au regard d’indicateurs comme le taux d’ouverture d’une newsletter. Le tout en minimisant les interventions humaines.

Le Marketing Automation ou le marketing ...


Temps de lecture : 4 minutes “Prêts pour une DRH bienveillante ?” Par notre expert RH Nathalie Olivier   LES CHRONIQUES RH ORSYS – n°5 : La charte Internet et réseaux sociaux    De quoi parle-t-on ? Tout ce qui passe par la toile engage celui qui l’a inscrit ! Chacun est donc responsable de ses écrits, qui doivent être irréprochables et éthiques (confidentialité, respect, droits d’auteurs…). Ainsi, les entreprises sont amenées à mettre en place des chartes Internet et des réseaux sociaux, afin :

LES CHRONIQUES RH ORSYS – n°5 ...



Temps de lecture : 3 minutes Le développement des technologies et des possibilités offertes par Internet a également vu de nombreux changements des usages et des pratiques personnelles mais aussi commerciales. Internet est donc une véritable opportunité pour des domaines comme le marketing et la communication. Mais pour rendre le marketing digital efficace, encore faut-il en maîtriser les principes. Fabien Fournillon*, expert en marketing digital en parle pour ORSYS.

Le marketing digital, comment le rendre ...



1
Temps de lecture : 3 minutes En 2013, nous interrogions Michelle Goldberger, spécialiste du Social Selling, dirigeante de The Smartworking Company et formatrice ORSYS, à l’occasion d’un nouveau sujet en préparation, bientôt sur ce blog, nous nous sommes rendus compte que le sujet pour les commerciaux ci-dessous était toujours d’actualité à bien des égards ! Reprise du blog ORSYS de l’époque : On parle beaucoup du « Commercial 2.0 » mais les entreprises se sont-elles posé les bonnes questions ? Leur stratégie commerciale est-elle en cohérence avec les besoins de ce service bien spécifique ? Qu’en est-il du Retour sur Investissement ? Michelle Goldberger nous aide à y voir plus clair : En 2013, les réseaux sociaux, un besoin clairement identifié au sein des entreprises ? Le besoin est clair et identifié. En 2013, les entreprises commencent à se réveiller sur ce sujet. Les tendances montrent que les consommateurs/acheteurs/clients utilisent l’outil performant 2.0 donc les entreprises doivent suivre voire anticiper. Chez Orange, 90% de leurs clients consultent leur site Web avant d’acheter. Le client ne peut aller plus vite que l’entreprise or le client est déjà 2.0 !

Flashback : « Vos commerciaux utilisent-ils les ...



3
Temps de lecture : 3 minutes Par la Rédaction ORSYS Avec la multiplicité des échanges sur les réseaux sociaux, la marque employeur est au cœur des préoccupations des entreprises. Loin d’être un concept nouveau, elle s’appuie sur les leviers du marketing pour attirer les nouveaux talents. Une démarche plaçant l’écosystème de l’entreprise au cœur des attentions. Mais pas uniquement…   Travailler sa marque sur le Web ? Une nécessité pour les entreprises, surtout si cette marque peut attirer de nouveaux embauchés qui apporteront leurs compétences. La « marque employeur » désigne les composantes de l’image de l’entreprise à l’égard de ses publics, et notamment de ses employés ou futurs salariés. Ce terme (Employer brand), employé pour la première fois en 1990 par Simon Barrow, président de People in Business, est une composante déterminante du marketing RH. L’enjeu ? Avoir une bonne image et une bonne réputation afin de recruter les meilleurs, tout en fidélisant ses salariés.

Marque employeur : ce n’est pas ...


Temps de lecture : 3 minutes Lors d’une recherche sur Internet, un moteur donne deux types de résultats : les résultats naturels ou organiques, situés sur le côté gauche de la page et les annonces (liens sponsorisés et les résultats enrichis) en haut de l’écran. Avec 95% des clics sur la première page de Google, le positionnement des résultats prend toute son importance. Vive le référencement ! Par Isabelle Quesnel et Solange Hémery-Jauffret* Alors, quelles différences en SEO et SEA ?

Sites web – Les incontournables du ...


3
Temps de lecture : 3 minutes Par la rédaction ORSYS et le concours de notre ingénieur pédagogique spécialiste du domaine : Julien   À l’ère du numérique, il semble essentiel d’entretenir son image sur les différents canaux de communication. Mais il faut aussi promouvoir ses produits. C’est la différence entre e-réputation et marketing digital. Ces deux aspects de la communication sont importants. C’est pourquoi ORSYS a aussi développé une offre de cours vous donnant les clés d’une stratégie de marketing digital.   Quels sont les fondamentaux de la stratégie Webmarketing ?   La stratégie du marketing digital est devenue importante dans un plan de communication. Il est important de constater que ce domaine a vu le basculement des paradigmes : la règle est passée d’un marketing qui vise le public le plus large à un marketing ciblé. Qu’il s’agisse d’un marketing BtoB ou BtoC, il fait appel à des fondamentaux du monde digital : les réseaux sociaux, les applications, les sites Web…

Marketing digital, quels outils ?



5
Temps de lecture : 3 minutes Par la Rédaction ORSYS   Instantanéité des échanges, flux d’information croissants, nouvelles exigences des partenaires de l’entreprise, collaborateurs « digital natives »… la révolution digitale n’en finit pas d’impacter les organisations. Au cœur de ces transformations, le management qui doit relever trois défis majeurs…   Défi n° 1 : incarner Nul ne peut en douter, l’inévitable digitalisation de notre économie est bien en cours. Il s’agit de l’une des plus importantes transformations de ces dernières années, touchant les organisations publiques ou privées tant dans les relations fournisseurs, clients, que dans leur fonctionnement interne. Or, beaucoup s’interrogent encore sur la façon d’aborder ce nouveau virage*. Car lancer un site ou créer une page Facebook (voire un compte Twitter pour les plus audacieux !) ne suffit pas : il faut penser digital à chaque process, mettre en place de nouvelles méthodes de travail, une nouvelle organisation logistique…

Transformation digitale : 3 défis pour ...


3
Temps de lecture : 3 minutes   Un petit mot tout d’abord pour rappeler ce qu’est le Personal Branding… À l’instar des entreprises ou des produits, les entrepreneurs, les salariés ou consultants éprouvent le besoin de travailler leur propre marque dans une optique professionnelle : gérer sa carrière, développer sa notoriété sur un savoir-faire spécifique, accélérer le développement de ses projets… Avec la multiplication des réseaux sociaux et autres outils digitaux, l’inconnu d’hier peut devenir la « star » d’aujourd’hui. Mais s’il est facile de se faire connaître, il est avant tout essentiel d’être reconnu pour ce que l’on souhaite. C’est toute la spécificité du Personal Branding.

Personal Branding : ça ressemble à ...


2
Temps de lecture : 3 minutes L’humanité produit autant d’informations en 2 jours qu’elle ne l’a fait en 2 millions d’années… Chaque minute : 350 000 tweets, 15 millions de SMS, 200 millions de mails sont envoyés dans le monde, des dizaines d’heures de vidéo sont mises en ligne sur YouTube, des centaines de milliers de fichiers sont archivés sur les serveurs de Facebook.* C’est la raison pour laquelle détenir l’information, l’utiliser au bon moment et à bon escient à travers une communication claire et efficace constituent l’un des enjeux majeurs de la vie professionnelle. Sophie CAMBAZARD**, spécialiste de la communication en entreprise et media training répond à nos questions.

Infobésité : développez les bons réflexes ...



3
Temps de lecture : 4 minutes Frédéric Foschiani*, vous êtes spécialiste de la valorisation de l’e-Réputation, de la stratégie de présence sur les réseaux sociaux et du community management. Aujourd’hui, nous nous intéressons au sujet dont « tout le monde » parle : la marque employeur. Alors oui, on en parle beaucoup, mais au fond est-ce que le public sait vraiment de quoi on parle ? Quelle est votre définition ? La marque employeur représente l’un des éléments constituant l’e-Réputation globale d’une entreprise. Elle désigne l’ensemble des problématiques d’image d’une entreprise pour une audience précise : ses collaborateurs et ses candidats potentiels. Valoriser sa marque employeur consiste donc à développer l’attractivité de l’entreprise dans son approche d’acquisition de candidats. Mais aussi à fidéliser les salariés. De ce fait, la gestion de la marque employeur incombe naturellement aux services Ressources Humaines et Communication.

« La marque employeur, « tout le ...


1
Temps de lecture : 4 minutes Antoine Anglade*, directeur de la pratique RH du cabinet Infhotep qui accompagne les DRH sur des missions d’organisation et de transformation digitale a répondu à nos questions concernant les nouvelles technologies dans le domaine des Ressources Humaines. On peut dire que les RH sont au cœur de la transformation numérique, n’est-ce pas ? OUI, et pas qu’un peu ! Si elles s’en donnent les moyens… Le digital est au cœur des préoccupations de 3/4 des dirigeants aujourd’hui dans le monde. Ils ont compris que leur modèle économique, leurs produits et services devaient évoluer notamment car de nouveaux types d’acteurs investissaient leur marché et car les clients avaient de nouvelles attentes et utilisaient de nouveaux canaux. C’est aussi vrai en interne, vis-à-vis des collaborateurs. Les RH doivent se saisir du sujet de par leur rôle de plus en plus essentiel de Business Partner. Et la plupart d’entre elles ont entamé cette démarche, voire même bien investi ce terrain.

L’impact du digital sur la fonction ...


2
Temps de lecture : 3 minutes Par Stéphane Bataillard* Connaître le fonctionnement de Google, produire du contenu optimisé, se doter d’un CMS adapté, être actif sur les réseaux sociaux et veiller à la compatibilité sur terminaux mobiles sont aujourd’hui les principaux facteurs de succès en matière de référencement. Le point sur ces 5 fondamentaux. Position dominante de Google  Avec 93,5% de parts de marché en France (sources Statcounter, septembre 2015), Google est le moteur de recherche incontournable pour assurer la visibilité d’un site sur le web. Gagner et garder cette visibilité exige un suivi constant des évolutions des algorithmes du moteur de recherche. Une stratégie SEO pertinente est une stratégie qui s’ajuste continuellement en fonction de ces évolutions. Exemple : Le 21 avril 2015, Google a procédé à une modification importante de son algorithme avec la mise à jour « Mobile friendly ». Mise à jour qui favorise les sites optimisés pour mobile par rapport aux autres lorsqu’ils sont consultés sur mobile. Peu après, le 20 mai, son pack d’outils proposés aux webmasters (Google Webmaster Tool) a également fait l’objet de modifications importantes et a changé de nom (Google Search Console). Eh oui ! Les outils de suivi de site évoluent aussi sans cesse. Les GAFA, Google en tête, ont un rôle prépondérant en matière de référencement. Facebook est le réseau social incontournable. Apple l’est aussi pour les applications et Amazon pour la vente en ligne notamment avec sa marketplace.

SEO : les 5 clés d’un ...



1
Temps de lecture : 4 minutes Marie-Françoise HOSDAIN*, vous êtes consultante et formatrice RH. Vous avez une expérience très opérationnelle de plus de 20 ans acquise en cabinet conseil et en entreprise. Vous y avez exercé des responsabilités de management et de pilotage de projets RH opérationnels. Aujourd’hui, nous abordons, avec vous, la question des principaux entretiens RH. Tout d’abord lesquels sont-ils ? Il existe différents types d’entretiens menés par des spécialistes RH ou des managers opérationnels. Citons les principaux : l’entretien de recrutement, l’entretien de mobilité interne (orientation ou reclassement), l’entretien annuel d’évaluation, l’entretien professionnel. Parlons de l’entretien de recrutement. A l’ère des réseaux sociaux, de la génération Z, de la marque employeur, celui-ci a bien changé, n’est-ce pas ? Effectivement, le marché et l’équilibre entre l’offre et la demande a évolué. Le mode de sourcing également avec les outils numériques et réseaux sociaux. Cela peut faciliter la mise en contact des entreprises et candidats. Les générations Y et Z sont hyperconnectées. Il est donc nécessaire d’utiliser les réseaux et médias qu’ils affectent  (Facebook, Twitter, Instagram…) pour les contacter. L’entretien prend également un autre format avec les outils à distance de type Skype qui facilitent le processus et évitent les déplacements inutiles. Toute entreprise qui recrute, et quelle que soit sa taille, doit communiquer sur ses atouts et son attractivité. Le recrutement n’est pas une science exacte ! Mais des techniques et outils objectifs peuvent faciliter la prise de décision et permettre de maîtriser les risques. L’entretien reste incontournable, et ce face-à-face nécessite de maîtriser les techniques de questionnement, d’écoute active et d’analyse pour bien identifier l’adéquation du candidat avec tous les critères définis au préalable : formation, type et durée d’expérience, compétences techniques, cognitives et comportementales, et la motivation.

Réussissez vos entretiens RH (recrutement, professionnel, ...


2
Temps de lecture : < 1 minute Frédéric Foschiani*,  consultant expert en communication digitale, community management, e-réputation… et formateur chez ORSYS sur ces thématiques, répond à la question suivante : Aujourd’hui, on parle de réseaux sociaux tous les jours et de plus en plus de leur utilisation par métier, prenons les ressources humaines, par exemple, quelles sont les grandes tendances social media pour les RH, selon vous ?   * Frédéric Foschiani Spécialiste e-réputation, réseaux sociaux, Community Management, marque employeur, et formateur. Après avoir occupé plusieurs rôles de management puis pris la responsabilité de l’activité Internet pour de grands groupes, il a rejoint une société d’assurances en tant que directeur des opérations digitales. En 2010, il a fondé QSN-DigiTal, spécialiste de la valorisation de l’e-réputation, de la stratégie de positionnement sur les réseaux sociaux et du Community Management. Voir aussi : Community Management, s’organiser Recruter via les réseaux sociaux – Conférence Pour aller plus loin : Bien utiliser les réseaux sociaux pour le recrutement Lire aussi : Articles sur les réseaux sociaux

Recruteurs : digitalisez-vous !


1
Temps de lecture : 2 minutes L’évolution des usages d’Internet modifie profondément les modes de communication. Le public n’est plus seulement le récepteur, il est devenu le relais, l’émetteur. Ce consommateur actif ne peut plus être considéré comme une simple cible qui se contentera de recevoir une information institutionnelle/marketing. Frédéric Foschiani*, notre expert e-réputation, réseaux sociaux, Community Management et marque employeur vous explique dans cet article comment et pourquoi prospecter sur les réseaux sociaux : Les attentes des clients envers une marque ou une entreprise évoluent avec les nouveaux usages collaboratifs. Et les entreprises ne maîtrisent plus les contenus qui sont proposés à leurs prospects ou clients. Le parcours client est ainsi enrichi de nouvelles étapes liées aux nouveaux usages collaboratifs. Le processus d’achat est désormais quasi systématiquement précédé d’une étape de recherche d’informations sur Internet. L’internaute s’émancipera ainsi de tout contrôle de la part de l’entreprise. C’est ce que l’on nomme le ‘Zero Moment Of Truth’ ou ‘ZMOT’.

Commerciaux : comment et pourquoi prospecter ...



Avis d'expert - Pascal Gouach
Temps de lecture : < 1 minute Au moment où TV5 Monde se faisait pirater (après bien d’autres), Pascal Gouache*, expert Sécurité des Systèmes d’Informations chez ORSYS donnait une conférence sur le sujet à La Grande Arche de La Défense. Nous l’avons interviewé à la fin de sa conférence sur la sécurité : * Pascal GOUACHE Consultant, chef de projet, spécialisé dans la sécurité des réseaux et des systèmes d’information, il dirige des projets de sécurité active et de qualité de service pour des grandes entreprises mettant en œuvre des technologies de type firewall réseau et applicatif, proxy, authentification, PKI, haute disponibilité et VPN. Certifié ISO, il est également spécialisé dans la protection, la disponibilité et l’amélioration des performances des services en ligne. Il est formateur indépendant sur la Sécurité des SI, état de l’art notamment chez ORSYS depuis plus de 12 ans. Il anime aussi des formations/certifications Risk Manager, Lead Auditor, Lead Implementer, normes ISO… Toutes les formations et séminaires Sécurité SI : ici Hashtag de la conférence : #CONSECURDIG

La sécurité à l’heure des transformations ...


3
Temps de lecture : 3 minutes génération A l’occasion de la réédition, ce mois-ci, de son livre « Manager la génération Y » coécrit avec Florence Pinaud (éd. Dunod), Marie Desplats* a répondu à nos questions : La première édition de votre ouvrage est sortie fin 2011, qu’est-ce qui a motivé cette réédition ? Plusieurs motivations : tout d’abord le livre avait suscité beaucoup de questions, d’interactions à sa sortie en octobre 2011. En premier lieu, des réactions pas toujours positives « vous êtes dans la caricature », « les générations s’affrontent »… puis au fur et à mesure des retours d’expérience des uns et des autres, les demandes de précisions, de conseils ont commencé à affluer. En second lieu, depuis 2011, les choses ont beaucoup changé, les managers ont vu arriver ces nouvelles générations; ils ont réalisé que leurs méthodes de management étaient peut-être obsolètes ou inadaptées. Mes missions de consultante dans de grands groupes ces dernières années, m’ont permis d’observer ces besoins nouveaux et de proposer aux entreprises et aux managers de les anticiper au mieux. Enfin, il était nécessaire d’intégrer dans cet ouvrage une partie sur la génération Z. En effet, en 2015, il fallait présenter les premières observations menées sur cette classe d’âge, qui a grandi entre le monde réel et les nouvelles technologies. Une société comme McDonald, par exemple a déjà, dans son effectif, environ 30% de Z.

« Manager la génération Y » – Rencontre ...


Temps de lecture : 3 minutes Les « applis » ? Impossible ou presque de s’en passer. Le secteur des applications mobiles est sans doute l’un des plus florissants sur le marché de l’économie numérique… Pesant 18 milliards d’euros et employant près de 5 millions de personnes en Europe*, le marché garde le sourire. Et demain ? Bilan et perspectives. Les applications mobiles ou « applis » : de petits programmes qui se téléchargent sur le téléphone ou la tablette, directement depuis son appareil ou un ordinateur. Gratuites ou payantes, elles révolutionnent, à elles seules, le marché de l’informatique. Flurry** nous propose une photographie de ce secteur… Les messageries instantanées en tête Les usages mobiles voient leur augmentation bondir grâce aux applications. En 2013, leur utilisation a progressé en moyenne de 115 %. Pour certaines catégories, elle a même doublé ! Il s’agit essentiellement des applications de messagerie – WhatsApp, SnapChat remportant un franc succès – et de réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, YouTube, en tête). Elles semblent d’ailleurs de plus en plus préférées aux SMS dont le nombre a atteint 1,4 milliard le 31 décembre dernier. Bien moins que les sessions d’applications ouvertes le même jour, qui culminaient à 4,7 milliards. En comparaison, les applications utilitaires (lampes torche, par exemple) ou de productivité ne voient leur marché progresser « que de » 149 % et les actualités de 31 %.

Applications mobiles : toujours tendance ?



2
Temps de lecture : < 1 minute Toujours dans le cadre du dossier « Réseaux Sociaux ». Notre expert Frédéric Foschiani fait le point sur l’avancée des entreprises en matière de Social Media et stratégie digitale. Voir la vidéo : L’avis d’expert Orsys : Social Media, maturité des entreprises A voir  aussi dans le dossier « Réseaux Sociaux », les vidéos : L’avis d’expert Orsys : Hootsuite ; « Conférence e-Réputation » , « Comment organiser le Community Management ? » , « Google AnaLYTics, analyser les statistiques de vos sites Web »… A lire aussi dans le dossier « Réseaux Sociaux », les interviews : « Manager une entreprise 2.0 : une entreprise apprenante » , « Vos commerciaux sont-ils performants sur les réseaux sociaux ? » 

ORSYS TV – L’avis d’expert : ...


Temps de lecture : < 1 minute Frédéric Foschiani est expert du marketing digital et formateur pour ORSYS sur les réseaux sociaux et la e-réputation. Il nous parle d’un outil de gestion des réseaux sociaux, Hootsuite : Voir la vidéo : L’avis d’expert Orsys : HootSuite A voir  aussi dans le dossier « Réseaux Sociaux », les vidéos : « Conférence e-Réputation » , « Comment organiser le Community Management ? » , « Google AnaLYTics, analyser les statistiques de vos sites Web »… A lire aussi dans le dossier « Réseaux Sociaux », les interviews : « Manager une entreprise 2.0 : une entreprise apprenante » , « Vos commerciaux sont-ils performants sur les réseaux sociaux ? ».

ORSYS TV – L’avis d’expert : ...


2
Temps de lecture : 3 minutes   BYOD (Bring Your Own Device : « Apportez vos outils personnels ») est le sujet de préoccupation des entreprises et cela n’est pas près de changer. Petit point : Ordinateurs portables, ultraportables, tablettes, Smartphones… Les salariés n’hésitent plus à emporter et utiliser leurs propres matériels au travail. L’avantage ? Travailler sur des terminaux qui leur sont déjà familiers… et, des outils souvent plus performants que ceux que l’entreprise leur offre. Cette dernière y voit aussi quelques bénéfices : meilleure productivité, réduction des coûts, charge des services informatiques diminuée du fait d’un entretien et d’une gestion des matériels réduits… Mais le tableau n’est pas aussi idyllique : avec ces nouvelles pratiques séduisantes, se posent d’autres questions qui peuvent représenter des menaces si l’on ne leur donne pas de réponses.

Peut-on encore arrêter le BYOD ?



Temps de lecture : 3 minutes Les plus jeunes d’entre nous n’ont sans doute pas connu cette époque. Il n’y a pas si longtemps, à peine une quinzaine d’années, il était possible de vivre sans les réseaux sociaux.  Cette période est  désormais révolue. Les réseaux sociaux se cachent derrière de nombreuses activités humaines désormais, qu’il s’agisse d’activités professionnelles ou de loisirs. Parfaitement intégrés dans nos environnements quotidiens, ils constituent donc les espaces où se déroule l’activité humaine, où se forgent et évoluent les sociétés. Hervé Kabla, blogueur et entrepreneur, détaille pour Orsys cette évolution des usages et des comportements.

Ce que les réseaux sociaux ont ...