Conception vidéo pour le web : quels outils de montage choisir 


Temps de lecture : 6 minutes
Share Button

Dans nos sociétés de divertissement actuelles, la maîtrise de l’image passe par la maîtrise de la vidéo. C’est un savoir complexe qui ne s’improvise pas et pour lequel utiliser les bons outils est indispensable.

Une femme derrière un ordinateur qui fait du montage vidéo.

Les stratégies de communication et de marketing digital passent nécessairement par la production et la diffusion du contenu audiovisuel. Cela oblige à recourir à des d’outils spécifiques : les logiciels de montage vidéo.


Étape cruciale de la réalisation d’un film, le montage vidéo permet de rassembler, mettre en ordre et donner du sens aux différents contenus visuels et sonores tournés ou créés en amont. L’offre de logiciels de montage est donc vaste. Audrey Guillermo*, experte en cadrage et montage nous propose ici une liste d’outils choisis pour leur fiabilité et leur popularité dans le domaine de la vidéo corporate.

1 – Adobe Premiere Pro – le roi du monde !

Premiere pro serait, d’après son éditeur, le logiciel de montage vidéo le plus largement utilisé dans tous les domaines de l’audiovisuel. Les chiffres exacts ne sont pas communiqués, mais on constate effectivement l’omniprésence de ce logiciel dans des productions de toute envergure. Par ailleurs, la très forte demande en formation continue sur Premiere Pro ces dernières années confirme ce constat.

Premiere Pro est intégré à la suite Creative Cloud et communique, entre autres, avec Photoshop pour la création graphique et After Effects pour le motion design et les effets spéciaux.

Les fonctionnalités

Le logiciel est très complet et polyvalent : montage, mixage audio, titrages, effets, animations graphiques simples, sous-titrage, étalonnage… Les mises à jour successives ont apporté de nombreuses fonctionnalités annexes au montage proprement dit et donnent la possibilité d’accomplir toutes les tâches nécessaires sans quitter le logiciel.

En constante amélioration, l’interface et le logiciel restent toutefois un peu complexes pour les novices. Mais on peut compter sur la vaste communauté d’utilisateurs de Premiere ainsi que sur des ressources en tout genre : tutos, aide en ligne, formations… très abondantes. De nombreux contenus externes (plug-ins, modèles de titrages, transitions, etc.) disponibles sur le web viennent compléter les fonctions de Premiere et rendent les processus de création encore plus performants.

Le choix de Premiere Pro apparaît donc comme une évidence pour tous les professionnels naviguant déjà dans le microcosme Adobe et une option sérieuse pour toute personne souhaitant accéder à une large palette d’outils permettant de produire des vidéos de qualité.

Remarques :

  • Ce logiciel nécessite un ordinateur (Mac ou Windows) suffisamment puissant pour fonctionner de manière fluide.
  • Il s’intègre à un système d’abonnement mensuel à la suite Adobe : 59,99€/mois pour les particuliers et 69,99€/mois pour la version équipe.                      

Formation : Adobe Premiere Pro, montage et compression video

2 – Da Vinci Resolve – le challenger

Resolve est le concurrent direct de Premiere Pro et il a un argument choc : il est (en partie) gratuit ! La majorité de ses fonctions sont accessibles gratuitement et il existe une version « studio » plus avancée (255€).

Les fonctionnalités

Le logiciel est compatible avec toutes les plateformes : Mac, Windows et Linux. À condition de travailler sur une machine suffisamment puissante, il est considéré comme plus rapide et plus stable que Premiere Pro.

Développé par la société Blackmagic design, fabricant de matériel audiovisuel (caméras, consoles…), Resolve peut être accompagné d’accessoires facilitant le montage : clavier, panneaux d’étalonnage, consoles audio. En effet, le logiciel s’adresse aux professionnels de la post-production pour le cinéma ou la télévision. Il est donc très complet et propose des outils poussés de montage, de titrage, d’étalonnage, de mixage audio et d’effets spéciaux.

Son système  complexe,  lié  à  ses  très  nombreuses  fonctionnalités,  demande  véritable apprentissage lors de sa prise en main. Moins présent dans le domaine de la vidéo institutionnelle, il faut prendre en compte la difficulté de passer de l’environnement Resolve aux logiciels de la suite Adobe avant de choisir cette option.

Formation : DaVinci Resolve, post-production

3 – Final Cut Pro X – l’outsider

Longtemps le logiciel le plus utilisé par les studios de post-production, il connaît un certain déclin depuis une quinzaine d’années face à la concurrence Adobe, Resolve et Avid.

Final Cut reste pourtant une option très intéressante pour les utilisateurs de Mac. Totalement intégré dans l’environnement Apple, il propose une interface ergonomique et des outils faciles d’accès. L’expérience utilisateur est très fluide, dès lors qu’on s’imprègne de la logique spécifique du logiciel.

Les fonctionnalités

Assez intuitif sur ses outils de base, il cache des fonctions avancées équivalentes aux deux premiers logiciels de la liste. Sa timeline dynamique rend les opérations de montage très rapides. Il intègre également des effets, des transitions et des titres prédéfinis qui permettent à l’utilisateur de personnaliser ses vidéos facilement et qualitativement. Très efficace sur la partie montage, effets et titrage traditionnels, il devient plus limité lorsque l’on a besoin d’aller plus loin dans l’ajout d’habillages graphiques, d’animations de titres ou d’effets spéciaux.


Le choix de Final Cut conviendra donc à des utilisateurs Mac qui souhaitent créer efficacement des vidéos dans un environnement familier.

Achat du logiciel sur l’Apple Store : 299,99€ (achat unique donnant accès à toutes les mises à jour).

Formation : Final Cut, les bases du montage vidéo

4 – Adobe Premiere Rush – le petit nouveau

Lancé en 2018 par Adobe, Premiere Rush est une version (très) légère de Premiere Pro.

Les fonctionnalités

Ce logiciel propose  une  expérience  utilisateur  simple  et  fluide grâce à  une interface  parfaitement lisible et ergonomique. On peut notamment activer dès qu’on le souhaite des bulles d’aide expliquant la fonction de chaque outil.

Les outils de montage de base sont bien présents avec, en plus, quelques effets et transitions ainsi qu’un choix assez vaste de modèles de titrages pour habiller graphiquement vos créations. Par ailleurs, les exports et encodages sont préréglés pour une diffusion web.

Un avantage précieux : la portabilité

Premiere Rush se démarque par son usage, à la fois sur ordinateur et sur une version mobile Android et iOS permettant la synchronisation des projets créés par l’utilisateur connecté. De plus, si des fonctionnalités plus avancées sont nécessaires pour finaliser le montage, il est possible de l’ouvrir dans Premiere Pro.

Ce petit logiciel, ludique et performant représente donc une solution adaptée à un usage ponctuel. Il peut être une première approche du montage pour des professionnels (chargés de communication, community managers, graphistes…) qui souhaitent créer des contenus vidéos simples sans y consacrer trop de temps.

Abonnement mensuel Creative Cloud Express 11,99€ (Premiere Rush et Photoshop Express, 100Go stockage cloud).

Formation : Adobe Premiere Rush, le montage vidéo accessible à tous

———

Pour les logiciels cités ci-dessus, il est nécessaire de privilégier les processeurs les plus rapides, un maximum de mémoire vive (minimum 16go) et si possible une carte graphique récente. Le système, les applications et les médias sont stockés de préférence sur des disques SSD afin d’assurer un accès rapide aux données.

———

5 – Solutions en ligne et mobile – vraie ou fausse bonne idée ?

Le besoin de créer du contenu vidéo concerne tous les domaines d’activité. De ce fait, les types de vidéos produites pour le web et les réseaux sociaux sont extrêmement divers. Ces vidéos, très courtes, doivent pouvoir être réalisées rapidement et proposer une forme attractive qui incitera le spectateur distrait à rester attentif au contenu plus de quelques secondes.

Pour relever ce défi créatif, les professionnels novices en montage vidéo peuvent être tentés de s’orienter vers des plateformes en ligne et des applications mobiles proposant des solutions prêtes à l’emploi pour créer toutes sortes de contenus graphiques et vidéos.

La plus populaire de ces plateformes est le site Canva, bien connu des community managers.  On peut citer aussi Powtoon pour le motion design clé en main ou encore la start-up française PlayPlay. Pour les applications mobiles, l’offre est foisonnante et le meilleur comme le pire se côtoient sur les stores.

Outre Adobe Rush qui existe en version mobile, les autres applications plébiscitées sont : Filmora Go, PowerDirector, Quick (GoPro) et enfin Inshot qui s’adresse principalement aux utilisateurs de TikTok.

Toutefois, le travail de montage consistant en une répétition d’actions et de manipulations plus ou moins complexes, l’interaction tactile sur un (petit) écran de téléphone et l’ergonomie simplifiée des interfaces risquent de devenir rapidement une contrainte importante à la création sur ce type d’applications.

Les plateformes web sur abonnement offrent une solution particulièrement efficace pour des contenus très courts, des « vidéos à usage unique » (vite et facilement créés, vite oubliés), afin d’alimenter régulièrement les réseaux sociaux. Grâce à un principe de modèles, que l’utilisateur pourra plus ou moins adapter à son contenu, elles rendent la réalisation accessible à tous, avec peu de connaissances techniques nécessaires. Néanmoins, la limite de ces propositions est vite atteinte si l’utilisateur souhaite augmenter le niveau de personnalisation des contenus, afin de respecter une identité visuelle définie par exemple.

Remarques :

  • Beaucoup d’applications mobiles de montage sont gratuites ou à des tarifs très accessibles.

Abonnements aux plateformes de création vidéo : des versions gratuites et payantes entre environ 10€et 500€ par mois (prestations très diverses).

Formation : Réaliser des vidéos pour le web ; Réaliser une vidéo avec un smartphone sous Android ; Réaliser une vidéo avec un iPhone ou un iPad

Finalement, les solutions en ligne et mobile apparaissent comme des outils complémentaires aux logiciels de montage vidéo et ouvrent à des procédés de création plus rapides qui suivent les tendances visuelles et esthétiques du moment.

Il est intéressant pour toute personne pratiquant le montage vidéo de les considérer comme des sources d’inspiration. Elles seront alors un point de départ permettant de développer des contenus attrayants et innovants mais aussi uniques et personnalisés, quel que soit l’outil choisi pour les réaliser.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.