TPE/PME : quelles formations choisir en 2022 ?


Temps de lecture : 4 minutes
Share Button

Accélération de la digitalisation et de la robotisation, crise sanitaire, dispositifs de financement exceptionnels de la formation… Comme toutes les entreprises, les TPE/PME vivent un contexte incertain dans lequel les évolutions sont de plus en plus rapides. Elles doivent s’adapter à la transformation numérique et à ses impacts sur le management et les métiers. La formation de leurs salariés s’avère primordiale pour relever ce défi. Le point avec Marie-Ruth Guillaume*, référente TPE/PME chez ORSYS.

Dans les PME, la formation est primordiale pour s'adapter à la transformation numérique.

Les TPE/PME représentent la majorité des entreprises. Selon les dernières données de l’INSEE, la France en comptait plus de 4 millions en 2019. Éléments indispensables du tissu économique, elles doivent s’adapter aux changements liés à la transformation digitale et aux nouveaux modes d’organisation du travail. Leurs besoins de formation évoluent également. En 2022, les formations aux technologies numériques restent bien sûr incontournables. Cependant, d’autres besoins ont émergé du fait de la situation sanitaire : management à distance, télétravail…

1/ Quelles sont les formations les plus demandées par les TPE/PME ?

Pour les TPE/PME, certaines formations sont d’une nécessité vitale. Dans cette catégorie, on trouve, d’une part, les formations métiers liées aux fonctions supports. Cela englobe tout ce qui permet de « faire tourner » l’entreprise, c’est-à-dire : l’administratif, la comptabilité, les finances, la gestion et l’organisation. Et, d’autre part, les formations aux technologies numériques qui restent incontournables.

Dans beaucoup de TPE/PME, les salariés se forment en général sur le tas et connaissent des évolutions de poste au sein de la même entreprise. Par exemple, à l’occasion d’une promotion ou de l’agrandissement d’une équipe, ils peuvent avoir besoin de développer leurs compétences managériales. Dans ce cas, ils se tournent vers la formation Devenir manager qui leur procure des bases solides en management.

Par ailleurs, la crise sanitaire a fait surgir de nouveaux besoins de développement des compétences, et donc de nouveaux besoins de formation, chez les TPE/PME. J’en identifie cinq.  

« Télétravail et management à distance : de nouvelles préoccupations au sein des TPE/PME »

Le premier, c’est le télétravail. Certains collaborateurs peuvent ainsi avoir besoin d’un accompagnement pour s’approprier de nouveaux outils, de nouvelles façons de s’organiser ou de manager. Dans ce cas, ils peuvent notamment se tourner vers la formation Manager ses collaborateurs en télétravail ou en organisation hybride.

Le second, c’est le management à distance. En plus des compétences managériales de base, les salariés ont alors besoin de développer des compétences spécifiques, comme l’animation de réunions à distance et la maîtrise d’outils de visioconférence tels que Teams.  

« Les certifications sont vitales pour les ESN. »

Le troisième, ce sont les certifications. Elles sont essentielles pour les ESN. D’une part, vis-à-vis de leurs entreprises clientes car cela met en valeur les compétences de leurs salariés. D’autre part, vis-à-vis de leurs propres effectifs, pour attirer de nouveaux talents.

Le quatrième, c’est la gestion du temps. Déjà identifié chez les TPE/PME auparavant, ce besoin s’est encore accentué en 2021. Sur cette question, on peut dire qu’elles arrivent à maturité et sautent plus facilement le pas de la formation. Gérer son temps pour être plus efficace est l’une des formations les plus demandées.

Le cinquième et dernier, c’est l’assertivité et l’affirmation de soi. Avec la crise sanitaire, beaucoup de salariés ont perdu confiance en eux, remettent en question leurs priorités professionnelles et leurs objectifs de vie. Cela les conduit à changer de secteur d’activité, de région… C’est le phénomène de la « grande démission » présent aussi bien en France qu’à l’étranger. Il contribue à accentuer la pénurie de main-d’œuvre constatée ces dernières années dans certains secteurs d’activité ou sur certains types de postes. Proposer aux salariés des formations dans le domaine de l’assertivité, de la confiance en soi et de la gestion du stress pourrait en limiter l’impact, y compris au sein des TPE/PME.

2/ Formations en présentiel ou à distance : les TPE/PME doivent-elles privilégier un format plutôt qu’un autre ?

Aujourd’hui, 60 % des formations se déroulent en distanciel, contre 40 % en présentiel. Les TPE/PME optent de plus en plus pour les classes à distance qui leur assurent à la fois gain de temps, sécurité sanitaire et prise en charge financière.

En effet, côté financement, les classes à distance peuvent être, comme le présentiel, prises en charge par leur OPCO. De plus, compte tenu du contexte, le dispositif FNE-Formation a été prolongé jusqu’en 2023. Cela va permettre aux TPE/PME d’accéder à de nombreuses formations sans altérer leur trésorerie. C’est une véritable chance à saisir !

Concrètement, les entreprises doivent se rapprocher de leur OPCO pour formuler leurs demandes de financements. Elles peuvent également se rapprocher de leur interlocuteur formation chez ORSYS qui les aidera en ce sens.

Pour répondre aux attentes des TPE/PME, notre offre de classes virtuelles à distance, de blended learning et d’e-learning se développe constamment.

3/ Comment les formations ORSYS répondent-elles aux attentes des TPE/PME ?

Tout d’abord, la durée des formations ORSYS permet aux salariés d’optimiser leur temps de présence dans l’entreprise. En moyenne, les formations durent deux à trois jours (en dehors des formations avancées en informatique). Cela signifie que les salariés sont rapidement de retour dans l’entreprise pour mettre en pratique ce qu’ils ont appris en formation.

« Vous ne construisez pas une entreprise, vous construisez des gens, puis des gens créent l’entreprise. »

Zig Ziglar, écrivain et conférencier américain.

Par ailleurs, la formation des salariés contribue très largement à la construction de l’entreprise tant sur le plan professionnel que sur le plan humain. Plus que jamais, les TPE/PME ont besoin de se construire, voire de se reconstruire. Les salariés cherchent à gagner du temps dans leur quotidien professionnel. Ils apprécient plus particulièrement de découvrir des astuces pour aller plus vite. Autrement dit, des méthodes et outils concrets.

Toujours sur le plan humain, la formation leur permet de prendre du recul sur leur activité et de rompre avec un certain isolement, surtout dans les structures de petite taille. La formation est alors une parenthèse stimulante et inspirante grâce à une ouverture sur d’autres métiers et d’autres secteurs d’activité. Elle favorise donc l’innovation.

Enfin, gagner du temps c’est aussi suivre la bonne formation. Chez ORSYS, les TPE/PME sont en contact avec des conseillers spécialisés : ils les aident à trouver les formations qui correspondent exactement à leurs besoins.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.