Windows 11 et Office 2021, faut-il y passer ?


Temps de lecture : 5 minutes
Share Button
Windows 11 Ouverture ORSYS Formation

Alors que de nombreuses entreprises sont satisfaites de Windows 10 et ont troqué la suite bureautique Office pour sa version en ligne, Windows 11 et Office 2021 sont-ils à même de changer la donne ? Les nouveautés sont-elles suffisantes pour redonner de l’intérêt à un modèle qui a déjà basculé vers des solutions DaaS et SaaS. Nous passons en revue toutes les nouveautés.

Windows 11 : des nouveautés pas que cosmétiques

Au premier abord, Windows 11 se démarque par sa nouvelle interface « Fluid Design ». Un nouveau look avec des fenêtres aux coins arrondis, une nouvelle barre des tâches et un menu Démarrer centrés en bas de l’écran et nombre d’autres améliorations esthétiques.  Les comportements par défaut de l’interface peuvent être changés. Les administrateurs pourront également facilement programmer le menu Démarrer et les autres composants de Windows par des fichiers JSON. Cela permettra d’afficher en priorité les applications métiers dans le menu Démarrer, par exemple.

Dans Windows 11 le menu Démarrer et la barre des ta^ches sont centrées par défaut

Windows 11 est conçu pour le travail hybride

Le système intègre en standard Teams (et remplace donc Skype présent par défaut dans Windows 10) pour organiser des réunions en ligne avec vos collègues, partager une présentation et échanger des messages. L’accès à Teams en un clic depuis la barre de tâches. Autre nouveauté, l’outil Snap Assist permet de réarranger les fenêtres pour les organiser selon ses désirs. Un tel outil existait déjà grâce à des raccourcis clavier dans Windows 10, sauf que cette fois on peut enregistrer la disposition des fenêtres et créer des profils. Ceux qui déplacent souvent leur ordinateur portable entre la maison et le travail apprécieront de pouvoir retrouver immédiatement leurs fenêtres positionnées au bon endroit selon le nombre de moniteurs connectés.    

Dans windows 11, Microsoft Teams devient l'outil de collaboration par défaut

Une sécurité renforcée

Côté sécurité, Microsoft ne fait pas dans la demi-mesure : il impose un processeur récent (Intel Core i de 8e génération ou supérieur, AMD Ryzen de 2e génération ou supérieur) et la présence d’une puce de sécurisation TPM 2.0, une technologie apparue en 2016 pour préserver l’intégrité du système et utiliser des clés d’authentification. Concrètement, les machines de plus de 3 ans ne seront pas compatibles avec Windows 11. Des études montrent que plus de 50 % du parc des PC d’entreprise ne pourra pas passer à Windows 11. Une barrière à l’entrée drastique. Microsoft décrit son système comme étant conçu pour une politique de Zero Trust avec une conception Secure by Design et la protection contre les logiciels malveillants.

Automatisation : intégration en standard de Power Automate

Power Automate for Desktop est un outil RPA (robotic process automation) qui permet d’automatiser les tâches répétitives. Son intégration en standard à Windows 11 est intéressante à plus d’un titre pour les entreprises. D’abord Power Automate était complexe à installer sur Windows 10. Ensuite, chaque utilisateur de Windows 11 pourra lui-même créer des scénarios d’automatisation pour se libérer des tâches répétitives et faciliter son quotidien. Bien entendu, Microsoft propose aux entreprises un outil pour éviter les abus et contrôler l’usage de cet outil puissant.

Un nouveau terminal qui offre le choix du système de ligne de commande

Avec Windows 11, l’interface en ligne de commande par défaut s’appelle le Terminal Windows, avec une interface multi-onglets, permettant de jongler entre des lignes de commandes Windows (command prompt), PowerShell, et Azure Cloud Shell.

Windows Terminal devient l'éditeur de lignes de commande par défaut de Windows 11

Une meilleure compatibilité avec Linux

L’éditeur entend séduire les développeurs qui doivent jongler entre Windows et Linux. Comme Windows 10, Windows 11 intègre Linux en standard. Cette fois, la compatibilité a été étendue aux applications graphiques grâce à WSLg, une nouvelle couche système.

Windows 11 pourra faire tourner des applis Android en 2022

Le nouveau Windows Store devient le centre applicatif B to C et B to B de Windows 11. Il sera ouvert également aux applications Android, mais seulement à partir de 2022. Une nouvelle couche système appelée WSA (Windows Subsystem for Android) fonctionnera à la manière de WSL qui fait tourner les applications Linux. Le kernel Linux utilisé sera le même, Android étant lui-même architecturé autour de ce noyau.

Faut-il passer à Windows 11 ? 

Basé sur Windows 10, Windows 11 offre une excellente compatibilité avec tous les logiciels et matériels fonctionnant sur Windows 10. L’éditeur a également mis en place un programme d’assistance appelé App Assure afin d’aider gratuitement les entreprises à trouver des solutions contre d’éventuelles incompatibilités logicielles. Avant de franchir le pas et commencer à déployer Windows 11, les entreprises peuvent tester le système sur des machines virtuelles dans le cloud via les services DaaS (Desktop as a Service) Azure Virtual desktop et Windows 365. Comme à chaque mise à jour de Windows, les entreprises prendront sans doute leur temps pour déployer le nouveau système. Windows 10 fonctionne bien, d’autant qu’il continuera à bénéficier d’un support technique et de mises à jour de sécurité jusqu’en 2025. Le plus gros frein au déploiement de Windows 11 reste l’incompatibilité du parc matériel existant avec les exigences du nouvel OS.   

Office 2021 rattrape son retard sur Microsoft 365 (Office 365)

Après bien des hésitations, Microsoft a décidé de sortir une version 2021 de sa suite bureautique, tout en soulignant que son offre sur abonnement Microsoft 365 (Office 365) restait sa priorité. Disponible à la fois sur Windows et macOS, Office 2021 change de look pour se rapprocher de Windows 11. La suite bureautique apporte des fonctions de cocréation de documents, de nouveaux outils de traduction et d’édition et des fonctions bienvenues sur Excel. Est-ce une motivation suffisante pour l’adopter ?

La cocréation de documents enfin dans Office 2021

Dans Word, Excel et PowerPoint, vous pourrez désormais travailler en temps réel avec d’autres personnes et éditer le même document. Vous pouvez non seulement voir qui d’autre travaille sur le même document que vous – des curseurs de couleur différente identifient chaque personne –  mais également discuter avec eux. Encore faut-il que le document soit stocké sur OneDrive, le service de stockage en ligne de Microsoft.

Cette fonction de cocréation n’est pas une nouveauté : elle  bien connue des utilisateurs d’Office 365, mais aussi de Google Worksplace (anciennement G Suite), la suite bureautique en ligne de Google.

Office 2021 permet la cocréation de documents Word, Excel et PowerPoint

De nouvelles fonctions dans Excel 2021

Outils par excellence de l’entreprise, Excel intègre enfin les nouveautés bienvenues. Les plus importantes concernent de nouvelles fonctions. RECHERCHEX (XLOOKUP en anglais) vient remplacer les fonctions RECHERCHEV et RECHERCHEH, et limite l’intérêt de la combinaison des fonctions INDEX et EQUIV. De quoi trouver facilement une donnée dans une plage de cellules ou une table. D’autant que Microsoft a ajouté également une fonction proche, EQUIVX (XMATCH en anglais) pour rechercher un élément spécifié dans une matrice ou une plage de cellules puis renvoie la position relative de l’élément. Autre nouveauté la fonction LET permet d’affecter des noms aux résultats de calcul. De quoi stocker des calculs intermédiaires et éviter d’avoir à écrire une macro. 

La fonction RECHERCHEX (XLOOKUP) dans Excel 2021

Des outils de traduction plus poussés dans Outlook

Dans une moindre mesure, Outlook bénéficie aussi de quelques améliorations. Vous pouvez désormais traduire des e-mails dans près de 70 langues. Il devient également possible d’annoter un e-mail ou une image directement dans le corps du mail. On peut aussi dessiner à l’aide de la souris, d’un stylet ou du doigt.

Des performances améliorées

Même s’il est toujours difficile de juger ce genre d’allégation, Microsoft promet de meilleures performances et une stabilité accrue dans Word, Excel, PowerPoint et Outlook. Certaines fonctions d’Excel comme SOMME.SI ou COMPTE.SI ont une vitesse de traitement accrue. La recherche dans Outlook a été améliorée pour retrouver ses e-mails instantanément.

Faut-il y passer ?

Finalement, Office 2021 apporte peu de nouveautés. Les entreprises qui utilisent Microsoft 365 (Office 365) n’auront aucun intérêt à y souscrire. La suite bureautique en ligne de Microsoft dispose déjà depuis longtemps des dernières améliorations qu’Office 2021 ne fait qu’intégrer. Par exemple la fonction RECHERCHEX dans Excel 2021 existe depuis juillet 2020 pour les utilisateurs d’Office 365.

Constamment mise à jour, la version en ligne et sur abonnement de Microsoft reste la plus intéressante et la plus souple, même si Microsoft a prévu d’augmenter le tarif des abonnements à Microsoft 365 pour les entreprises à partir du 1er mars 2022, avec une hausse allant jusqu’à 25 %.

Formez-vous !

Des formations ORSYS sur Windows 11 et Office 2021 seront prochainement disponibles. En attendant, vous pouvez suivre nos meilleures formations sur les deux produits phares de Microsoft.  

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *