Le CPF* en 8 questions 2


Temps de lecture : 3 minutes
Share Button

Emmanuelle ROBERT, chef de projet OPCO & CPF chez ORSYS, répond à toutes nos questions sur le Compte personnel de formation.

CPF - formation

1. À quoi sert le CPF, et comment cela fonctionne ?

Le CPF est un dispositif de financement public de formation continue. Il permet de se former tout au long de sa vie professionnelle sur le temps de travail, ou hors temps de travail, sans durée de validité. (Il est néanmoins plafonné à 5000 ou 8000€ TTC, selon le parcours de formation initiale.)

Dès son entrée dans la vie active, chaque individu  en activité professionnelle cumule un montant  annuel dédié au CPF. Le montant peut être différent selon le parcours de formation initiale :

  • 500€ TTC pour une personne à temps plein
  • 800€ TTC pour les personnes peu qualifiées

L’alimentation des Comptes personnels de formation s’effectue chaque année au second trimestre au titre des droits acquis pour l’année précédente.

2. Qu’est-ce qui change par rapport au DIF ?

Le Droit individuel à la formation (DIF), en vigueur jusqu’au 31/12/2014, était directement lié au contrat de travail de chaque salarié. Il se matérialisait par un cumul d’heures de formation annuel. Toutes les formations étaient éligibles au dispositif du DIF.

Le Compte personnel formation (CPF) est lié à l’expérience professionnelle de l’individu dès son entrée dans la vie active. Il se matérialise en € TTC depuis Janvier 2019 et peut se mettre en œuvre en toute liberté par le CPF autonome, ou bien sur le temps de travail avec l’accord de l’employeur.

Seules les formations certifiantes et qualifiantes, dont les certificateurs sont accrédités par France Compétences, peuvent être  éligibles au CPF.

3. Qui peut en bénéficier ?

Tout le monde dès son entrée dans la vie professionnelle, jusqu’au dernier jour de son contrat de travail. À partir de 15 ans pour les contrats d’apprentissage.

4. Toutes les formations sont-elles éligibles au CPF ?

Pour les salariés du secteur privé, non. En 2019, la création de France Compétences, issu de la fusion de plusieurs structures préexistantes,  a permis de centraliser la régulation et la validation de l’offre éligible au CPF. L’organisme est le garant de l’adéquation des certifications professionnelles avec les besoins économiques et sociaux.

Pour les salariés du secteur public : toutes les formations peuvent être éligibles.

5. Est-il possible de combiner le CPF avec d’autres financements ?

Il n’est pas possible de cumuler le financement CPF avec d’autres financements existants (FNE,  Actions collectives…). Mais le dispositif est en pleine évolution.

Aujourd’hui, il est possible de cofinancer une action de formation CPF avec Pôle Emploi et l’entreprise. Très prochainement, il sera possible d’y ajouter le soutien :

– des régions (Conseils de régions et de départements) en fin d’année 2020 ;

– des branches professionnelles en 2021.

6. Peut-on utiliser son CPF pour suivre une formation sur son temps de travail ?

Oui, bien sûr ; dans ce cas, on parle tout simplement du « CPF sur le temps de travail ».

Le salarié a alors deux possibilités :

  • solliciter une aide financière à son employeur pour compléter son CPF si le cumul n’est pas suffisant sur son compte ;
  • solliciter le fait de se former sur le temps de travail, sans aide financière particulière.

7. S’agit-il plutôt d’une démarche individuelle ou d’un projet à entreprendre avec son entreprise ?

Dans le cas des personnes salariées du secteur privé 

Pour le CPF autonome et le CPF sur le temps de travail, c’est l’individu qui effectue la démarche de s’inscrire sur la plateforme unique et dédiée Mon Compte Formation. Toutes les démarches inhérentes  à la mise en œuvre du CPF sont de la responsabilité du stagiaire lui-même.

Dans le cas des personnes salariées du secteur public

Seul le CPF sur le temps de travail est en vigueur pour l’instant ; les démarches s’effectuent avec son employeur directement, qui inscrit le candidat à la formation et se rapproche de la Caisse des Dépôts et des Consignations pour le financement de la formation.

Attention aux arnaques !

Les crédits pour le droit à la formation que vous accumulez ont de la valeur… et on compte déjà de nombreuses tentatives d’escroquerie

Pour ne pas risquer de vous faire voler vos droits, il est donc important de :

  • bien passer par la plateforme officielle moncompteformation.gouv.fr ;
  • ne jamais communiquer son numéro de sécurité sociale au téléphone ;
  • s’assurer de se faire accompagner d’organismes de formation sérieux et certifiés ISQ-OPQF.

Datadocké, certifié OPQF depuis 1997 et membre de la Fédération de la formation professionnelle (FFP), ORSYS vous assure l’assistance de professionnels qualifiés dans vos projets de formation.

8. Quel est l’intérêt pour les entreprises de mettre en avant le dispositif du CPF auprès de leurs collaborateurs ?

L’employabilité de la personne est au cœur du dispositif du CPF : le maintien des connaissances et la montée des compétences est un enjeu majeur et commun à l’individu et au monde de l’entreprise.

Par ce dispositif, l’individu maintient son employabilité par l’acquisition de nouvelles compétences liées à son métier, ou peut envisager une évolution/reconversion vers d’autres domaines métiers.

Du point de vue de l’entreprise, et de par les décisions de la loi de la formation professionnelle de 2018, l’intérêt est important. Les entreprises de plus de 300 salariés bénéficient peu ou pas, pour certains, de dispositifs spécifiques pour accompagner leurs collaborateurs. Le CPF  permet donc de mutualiser les attentes du salarié et l’intérêt de l’entreprise, d’un commun accord.

Dans tous les cas, le cofinancement CPF-Entreprise est facilitateur dans les projets de formations.


* Le CPF pour les salariés du secteur privé.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Le CPF* en 8 questions

  • Nathalie Catelain

    Bonjour,
    Est-ce que vous proposez une formation plus compléte sur le dispositif du CPF ?
    car j’ai plusieurs questions, notamment sur comment récuperer mes heures de DIF et comment les vérifier selon les situations de chacun
    cumuls de CDD sur 2014 et avant, l’alternance, apprenti ou contrat pro avant 2014, … le mode de calcul exact du DIf
    est ce que c’était à l’époque calculé par l »employeur ? ou déjà par la caisse des dépôts ?
    Si on est pas Ok à ce jour, avec notre DIF comment et vers qui réclamer ?

    merci bien à vous