Priorités formation pour les TPE/PME en 2021


Temps de lecture : 4 minutes
Share Button

« ce qu’elles veulent : gagner du temps ! »

TPE/PME - formation - ORSYS

En 2018, la France comptait plus de 3 millions de TPE/PME soit la majorité des entreprises ! Éléments indispensables du tissu économique, elles doivent s’adapter aux changements liés à la transformation digitale et à ses impacts sur le management et les métiers. Leurs besoins en formation, notamment, sont précis et primordiaux – c’est déjà ce que nous expliquait dans une précédente interview de 2018, notre référente TPE/PME Marie-Ruth GUILLAUME*.

Entre l’accélération de la digitalisation, de la robotisation, la crise sanitaire, la loi PACTE, les diverses évolutions légales telles que le CSE, les dispositifs de financement exceptionnels de la formation… beaucoup de choses ont changé, c’est pourquoi Marie-Ruth GUILLAUME a de nouveau accepté, deux ans plus tard, de nous parler des évolutions récentes de la formation professionnelle pour les TPE/PME.

Rédaction ORSYS : Bonjour Marie-Ruth, en 2018 vous expliquiez que l’un des freins au développement des compétences pour les TPE/PME était le manque de temps et de budget…

Au regard de la situation actuelle, où en est-on aujourd’hui ? Quelles sont les solutions, les opportunités ?

MRG : Si la situation en 2018 était en effet critique pour les TPE/PME, elle devient urgente avec la crise sanitaire actuelle. Plus que jamais, les TPE/PME doivent se renouveler et s’adapter pour survivre. Ces derniers mois nous ont montré à quel point elles sont innovantes, réactives et adaptables. Il y a du savoir-faire et surtout de vouloir faire !

Ces derniers mois les TPE/PME nous ont montré à quel point elles sont innovantes, réactives et adaptables.

En ce qui concerne les solutions, beaucoup ont recours au chômage partiel pour former leurs équipes, soit pour devenir plus compétitifs et améliorer leurs compétences liées à leur poste actuel, soit pour anticiper un avenir incertain. Dans ce contexte, le financement FNE est une véritable opportunité, une bouffée d’oxygène pour les TPE/PME qui ont de moins en moins de trésorerie. ORSYS participe à cet effort de financement en accordant des remises adaptées aux TPE/PME. Nous ne laissons personne sur le bas-côté de la route qui mène à la formation.

RO : du fait du contexte, observez-vous un plébiscite des classes à distance ou bien le présentiel demeure-t-il encore le format préféré ?

Alors que vous nous disiez en 2018 que les modalités de formations qui se développaient le plus étaient les formations multimodales et les webinars ;

MRG : Comme l’a dit Winston Churchill : « un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté ». La crise sanitaire actuelle a fait exploser les formations en distanciel. Les classes à distance rencontrent un fort succès auprès des TPE/PME.

Ceci s’explique parce que, chez ORSYS, la qualité de la formation est identique à une formation en présentiel sans risque, ni perte de temps dans les transports en commun. En mars dernier, 99 % de nos formations se sont réalisées en distanciel ; cet été, nous étions aux alentours de 80% et sur la fin d’année, une proportion constante de 40 à 60% semble se dessiner en faveur du distanciel**.

Nous constatons que ce format semble correspondre aux attentes actuelles des entreprises. Aussi, nous renouvelons et développons notre offre distancielle sur 2021. Et régulièrement, nous proposons aussi des webinars gratuits à nos clients.

RO : vous soulignez toujours l’importance de l’humain dans votre relation client.

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ? 

MRG : L’avantage de suivre une formation interentreprises, que ce soit en distanciel ou à plus forte raison en présentiel, c’est que cela donne l’opportunité de créer du réseau pour un échange d’expérience et rompre la culture de l’isolement que connaissent de nombreuses TPE/PME.

Dans nos formations, les participants découvrent des trucs et astuces qui vont changer leur vie au bureau et ce sur un plan professionnel comme personnel. Les formations leur permettent de se projeter dans l’avenir et de se sentir considérés à leur juste valeur en constatant que la formation n’est pas réservée qu’aux « grands groupes ».

RO : Quelles sont les formations les plus demandées par les entreprises de cette taille ?

MRG : Il y a d’abord tout ce qui permet de faire « tourner » l’entreprise, les formations métiers pour les fonctions supports notamment. Par exemple, tout ce qui concerne :

  • l’administratif,
  • la comptabilité,
  • les finances,
  • la gestion et l’organisation.

Mais aussi, comme vous le dites, les formations obligatoires. Par exemple, les entreprises doivent désormais former les membres du CSE nouvellement élus.  

TPE - logo CSE - ORSYS

Toutes les entreprises de plus de 11 salariés doivent depuis 2020 mettre en place un Comité social et économique. Elles ont ainsi l’obligation de former les membres du CSE nouvellement élus.

Et puis, comme la digitalisation accélérée impacte aussi les demandes de formation, l’offre sur la transition numérique, est incontournable pour toute entreprise, et pourrait même être une question de survie économique pour les TPE/PME.

(Ndlr : relire notre article « TPE/PME : pourquoi vous avez besoin d’une stratégie digitale »).

RO : Il n’est pas simple de se projeter en ce moment…mais pouvez-vous nous donner une tendance pour les mois ou les années à venir en matière de formation professionnelle ?

Avez-vous des conseils à donner ? Des « coches à ne pas louper » ?

MRG : La proportion entre le distanciel et le présentiel va probablement s’équilibrer, chaque modalité ayant ses propres avantages.

Les TPE/PME se tourneront peut-être d’avantage vers des formations de courte durée qui leur fourniront des solutions pratiques.

Car leurs priorités en formation restent inchangées (depuis notre précédente intreview). On peut alors raisonnablement penser qu’elles vont demeurer ainsi, et vouloir :

  • gagner du temps,
  • des outils, des méthodes applicables immédiatement,
  • et toujours une gestion/administration de l’action de formation simple, rapide et avec des sessions confirmées !

D’autre part, je pense que le dispositif de formation AFEST va particulièrement les intéresser dans les mois à venir.

TPE - formation - ORSYS

RO : Un mot de la fin pour nos lecteurs ?

MRG : La formation est à portée de main. Les solutions existent pour vous permettre de vous former et de former vos équipes à moindre coût, et parfois avec une prise en charge à 100% ! Via l’intermédiaire de votre OPCO, par exemple.

Enfin, surtout : FORMEZ-VOUS, l’avenir est là !


Pour se former :

GUILLAUME Marie-Ruth

*Marie-Ruth GUILLAUME a commencé sa carrière chez ORSYS comme ingénieur d’affaires en 1985, elle gère un portefeuille TPE/PME depuis plus de 15 ans ainsi que les comptes francophones de l’étranger.

OFFRE PME 
Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *