Apprendre à apprendre : une question de posture


Temps de lecture : 4 minutes
Share Button
apprendre - formation - ORSYS

Dans une société où la technologie ne cesse de faire évoluer les métiers, et cela de manière conséquente et durable, on estime qu’entre 60 et 85% des métiers vont disparaître dans un avenir plus ou moins proche. Ceci interpelle donc sur la nécessité de la reconversion professionnelle pour chacun d’entre nous. La crise du COVID-19 a bouleversé le monde du travail et l’économie. Aujourd’hui plus que jamais nous avons pris conscience de la nécessité d’évoluer. Et La première des compétences est bien notre capacité à apprendre. Pourquoi ? Comment ? Franck Blanquet*, expert ORSYS, nous en parle.

Apprendre : avant tout une question de motivation

La motivation est l’essence de notre envie d’apprendre. Mais comment identifier ses mécanismes pour mieux les employer ?

On identifie deux types de motivation :

La motivation intrinsèque : ce qu’il est important d’apprendre pour moi, ce que j’ai du plaisir à apprendre, ce que j’ai envie d’apprendre ou bien ce qui a du sens pour moi.

La motivation extrinsèque : ce que je dois faire, l’obligation de répondre à une demande ou un besoin extérieur (factures à payer, argent de poche, emploi…).

On en vient rapidement à identifier la motivation intrinsèque comme préférable pour « apprendre à apprendre ». L’enjeu devient de permettre à chacun de trouver du sens dans ses apprentissages ou de trouver un apprentissage qui a du sens pour lui. C’est cette motivation qui alimentera ensuite l’autonomie dans les processus d’apprentissage.

L’idée est donc de faire les choses pour soi. C’est la problématique e du « bachotage », par exemple. Apprend-t-on pour obtenir le diplôme ou pour acquérir une connaissance utile pour construire son avenir?

Il en découle une question fondamentale qu’il faut se poser pour devenir acteur de son évolution professionnelle ou personnelle :

De quelles compétences ai-je besoin pour me créer le futur de mes rêves ?

Qu’ai-je besoin d’apprendre pour devenir celui ou celle que je veux être ?

Ce n’est bien sûr pas le processus le plus facile à enclencher. Il peut être utile d’en parler à un conseiller en évolution professionnelle, un conseiller d’orientation ou de faire un bilan de compétences pour trouver la réponse à cette question.

Cependant, il ne faut pas attendre d’avoir trouvé sa vocation pour développer sa capacité d’apprendre à apprendre. On ne sera que mieux préparé lorsqu’on aura trouvé la voie que l’on souhaite prendre.

Et c’est bien tout l’enjeu pour le futur : entretenir cette compétence qu’est la capacité à apprendre, de façon à prendre les devants des évolutions techniques, sociétales, comportementales à venir. Une fois cette compétence développée, il devient possible de tout apprendre. Ce n’est alors plus qu’une gymnastique qui sera indispensable dans un monde où les carrières ne sont plus linéaires.

Apprendre : une question de méthode

Développer sa capacité d’apprentissage peut s’appuyer sur deux aspects : les techniques et la posture. Il faut avant tout retenir qu’il n’y a pas une seule bonne manière d’apprendre,  mais que l’on élabore progressivement sa méthode pour apprendre en fonction de qui l’on est.

Il est donc important d’être à l’écoute de soi et de ses préférences pour apprendre.

Pour définir sa méthode d’apprentissage, l’identification des canaux d’apprentissage qui se sont avérés efficaces par le passé est essentielle : auditif, visuel, kinesthésique…

Identifier ensuite les intelligences les plus développées chez soi : logique, linguistique, spatiale, naturelle, musicale interpersonnelle,  intrapersonnelle…

C’est à partir de cette connaissance de soi que l’on adaptera ensuite sa méthode d’apprentissage.

La méthode d’apprentissage

Avant toute chose, il est important de savoir se concentrer. Pour cela, une bonne hygiène de vie (sommeil, alimentation, sport…), un environnement calme et confortable, mais aussi des exercices réguliers (mandalas, exercices de patience, méditation…) peuvent aider.

Pléthore d’outils et de méthodes sont aujourd’hui disponible pour aider à apprendre avec plus d’efficacité.

  • construire un plan d’apprentissage en se fixant les bons objectifs : ni trop hauts, ni trop bas ;
  • participer à des communautés d’échange entre pairs ;
  • participer à des formations en présentiel ou en ligne ;
  • s’entraîner avec des serious games ;
  • faire des exercices et techniques de mémorisation ;
  • aller chercher des ressources : vidéos, bibliothèque…

Bien sûr, plus le processus d’apprentissage est important, plus les besoins en ressources le seront également. Il ne faut alors pas hésiter à faire appel à un expert ou un référent pour vous aider à définir les fondamentaux de l’apprentissage envisagé.

Trouver sa méthodologie d’apprentissage, c’est d’abord  décomplexer la pédagogie. N’oublions pas que la meilleure des méthodes restera celle qui nous permet d’apprendre dans le plaisir : alors, osez explorer tous les procédés que vous pouvez !

La posture d’apprentissage

Enfin, apprendre à apprendre n’est pas toujours une question d’outils ou de méthodologie. En effet, développer ses compétences comportementales est déjà un bon début. On parlera de posture d’apprentissage. Il s’agit alors de mettre l’accent sur quelques comportements fondamentaux dans l’acquisition de nouvelles compétences :

  • être humble. Savoir se remettre en question ou reconnaître ses erreurs, c’est se donner l’opportunité d’apprendre d’elles, mais aussi des autres. C’est prendre conscience que la nécessité d’apprendre est constante et surtout indispensable à notre évolution, tant personnelle que professionnelle ;
  • se montrer proactif : cela signifie s’investir dans son apprentissage en respectant son programme, en définissant les outils et méthodes qui conviennent le mieux et pratiquer le plus possible ;
  • être ouvert : aller à la rencontre de ses pairs, chercher à partager et à transmettre.

L’avancement toujours plus rapide des technologies prouvent chaque jour la nécessité de s’adapter et d’apprendre. Pour être préparé au mieux aux futures évolutions, il est indispensable d’adopter dès aujourd’hui une posture d’apprentissage. C’est elle qui donnera les clés de notre capacité à apprendre, devenue l’enjeu majeur de notre avenir professionnel.


Pour se former :

Franck Blanquet

Après plusieurs expériences de management d’équipe dans le secteur industriel, il a créé Savoir&être en 2014, un cabinet spécialisé dans le management opérationnel et la montée en compétence en milieu professionnel. 

Expert en ingénierie de la formation et coach professionnel certifié, il accompagne et conseille les PME et les ETI dans l’optimisation de leur processus de formation interne.

Il conçoit et anime des formations multi modalités centrées sur les situations réelles de travail. Parcours de formation interne, AFEST, tutorat, plateforme de e-learning, codéveloppement sont quelques-unes des solutions qu’il déploie.

Orsys lui fait confiance depuis plusieurs années pour accompagner nos clients sur ces sujets.

Être acteur de son développement

Mieux se connaître pour développer son potentiel

Mieux utiliser ses ressources internes

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *