Managers, dopez la créativité de vos équipes !


Temps de lecture : 4 minutes
Share Button
creativite equipe - ORSYS

Le manager est avant tout celui qui pilote une équipe. Il distribue les missions, élabore les plannings, les suivis… et il est aussi celui qui a la meilleure position pour valoriser ses collaborateurs et les motiver. Au milieu de tout cela, le manager peut aussi avoir le sentiment que son équipe opère dans une confortable routine qui empêche d’explorer de nouveaux horizons. Mais alors, comment stimuler la créativité de ses collaborateurs ? Nathalie Gouin*, experte ORSYS, nous en parle.

Managers : pourquoi miser sur la créativité ?

Stimuler la créativité de son équipe permet de rendre la structure plus souple, de créer un climat créatif pour la rendre plus ouverte aux changements et plus réceptive aux innovations.

Les blocages à la créativité sont surtout liés aux automatismes, la peur de l’inconfort, de l’inconnu mais également au sentiment de sécurité que les personnes ressentent lorsqu’elles restent dans un cadre établi et donc, évidemment,  à  leur crainte d’en sortir.

C’est aussi la peur d’être jugé, de faire des erreurs, de se tromper….

Créativité et management, comment ça marche ?

Quand la créativité est vue comme partie intégrante d’un style de management, cela permet à tous de s’engager dans une démarche d’intelligence créative et de dynamique collective. C’est aussi donner du sens, répondre à des challenges. Le manager permet la fluidité des échanges en facilitant l’envie de se projeter dans l’avenir.

Ce management facilite la responsabilisation des collaborateurs et les aident à prendre leur place dans l’organisation.

Le management par la créativité améliore l’inventivité que ce soit dans un groupe de travail ou dans l’entreprise.

Il existe plusieurs méthodes pour stimuler la créativité, cependant il est important d’être attentif à l’environnement qui doit être favorable aux échanges, au partage des connaissances, des informations.

L’acceptation de l’échec fait partie du processus, il est souvent nécessaire de multiplier les essais pour trier ce qui peut ou non fonctionner.

Stimuler la créativité de son équipe : comment faire ?

Le processus créatif naît de la réalité et de l’imaginaire et nous pouvons y voir 5 étapes :

graph 1 - creativite
  • Formulation de la question de recherche
  • Incubation
  • Éloignement
  • Croissement
  • Vérification
Graph 2 - ORSYS - creativite

Pour réussir, nous faisons appel à différentes techniques créatives toujours entre imaginaire et réalité telles que :

  • Matricielles
  • Associatives
  • Brainstroming
  • Analogiques
  • Métaphoriques

La créativité comme style de management permet de renforcer les relations de confiance à travers plusieurs principes fondamentaux. Par exemple, le fait de croire en l’Homme, d’assouplir l’ego du dirigeant car l’équipe est associée aux décisions. C’est également la possibilité de se connaître au sein de l’équipe autrement que par sa fonction en faisant preuve d’authenticité. C’est libérer l’expression et respecter ses engagements.

Quels outils ?

Pour développer son potentiel créatif, il existe divers outils et méthodes parmi lesquels nous pouvons déjà retenir :

Le World Café

est une méthode stimulant la créativité. Elle est basée sur le pouvoir de la conversation. L’équipe échange des idées par sous-groupes en articulant la discussion autour de questions fondamentales. Ces questions sont posées en termes de possibilités et non sous forme de problème. Les questions les plus stimulantes sont celles qui suscitent le plus d’énergie et d’engagement, pour ce faire elles touchent les valeurs, les espoirs et les idéaux des gens.

Le brainstorming

comme évoqué au début de cet article, il est certainement l’outil le plus utilisé. Sa facilité et sa rapidité (20 minutes pour faire fuser des idées) permettent de lever les inhibitions des participants mais ne fait pas toujours naitre des idées originales.

La pensée latérale (ou divergente)

nous invite à changer notre regard en pensant en dehors du cadre, ce qui aide à faire émerger des idées novatrices. Cette méthode nécessite un lâcher prise sur la façon dont nous voyons habituellement les choses.

La sérendipité

c’est souvent par hasard que sont nées de belles inventions (la pénicilline, la tarte tatin, la découverte des anneaux d’Uranus, la loi de gravitation…). Si le hasard a sa place dans le processus créatif il n’est pas toujours évident de le saisir et encore moins d’attendre que « le hasard fasse bien les choses » !

La transdisciplinarité

c’est se donner la possibilité d’approcher un problème à travers plusieurs disciplines et se donner ainsi des grilles de lectures transversales. Cette méthode nécessite des recherches.

Le bio-mimétisme

la nature est une source d’inspiration intarissable, l’observer nous donne des idées pour l’amélioration de notre quotidien (le velcro imite la barbane, le TGV doit son profil au martin-pêcheur).

Bien d’autres méthodes nous aident à développer notre créativité comme le rêve, le mind mapping, l’exaptation (processus d’adaptation d’un caractère existant), le bodystorming (projection mimée d’un produit, d’une idée dans un environnement idéal)…

Notre intuition – qui selon les neurosciences serait un mélange d’expérience et d’expertise, et une forme d’intelligence de l’inconscient – est un outil puissant pour la pensée créative.

Conclusion

La construction de la démarche créative repose sur le sens que nous donnons chacun à la créativité. En effet, tout est une question d’ambition et de perspective tant la créativité, par définition, se développe par de nombreux moyens. Il faut donc, avant tout, comprendre d’où l’on part et savoir quels sont ses objectifs.

Une   analyse de l’existant et des points d’insatisfaction vont faire émerger les besoins qui pourront ainsi être définis clairement.

La mise en œuvre viendra ensuite à travers un schéma de construction logique en trois phases :

  • validation de l’idée
  • pré-étude / étude
  • expérimentation

Expérimentons, alors !


Relire : « favoriser l’intelligence collective 

Pour se former :

Nathalie Gouin - ORSYS
  • Nathalie est coach professionnelle de managers et de dirigeants, certifiée de l’European Supervision Quality Award EMCC et certifiée DU. Titulaire d’un master pratique et ingénierie de la formation, elle a 30 ans d’expérience dans l’industrie et la formation (développement personnel et modes de gouvernance). Elle choisit ensuite de se spécialiser en approche systémique. Membre de l’EMCC (European Coaching and Mentoring Council), elle est sensible à l’interaction entre les individus et les organisations, elle participe à leur transformation.
Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *