TPE/PME : pourquoi vous avez besoin d’une stratégie digitale


Temps de lecture : 3 minutes
Share Button
stratégie digitale TPE PME - ORSYS

Aujourd’hui, peut-on communiquer efficacement sans stratégie en marketing digital ? Si cette orientation  est bien établie dans les grandes entreprises qui investissent particulièrement dans les services web pour servir leur stratégie marketing, il semble que cela ne soit pas le cas pour les TPE ou les PME. Pourtant, chacune d’elles poursuit bien le même objectif final : augmenter ses ventes pour accroître son chiffre d’affaires. Et si on levait les freins ?

« On n’a pas le temps pour la stratégie ! »

Le premier frein à la mise en place d’une stratégie digitale est souvent la crainte de n’avoir ni le temps ni les moyens humains pour investir. Faut-il alors sous-traiter ? Il peut être opportun, en effet, de vous faire aider au lancement de votre stratégie de marketing digital. Le prestataire choisi vous aidera à comprendre les arcanes et ressorts d’une bonne stratégie. Mais aussi à mettre en place les premiers outils et à acquérir les meilleurs réflexes pour son animation.

Mais, tôt ou tard, il vous faudra prévoir du temps pour vous approprier cette stratégie. Vous pouvez alors missionner une personne que vous aurez identifiée comme passionnée par le web ou votre collaborateur en charge du marketing et de la communication de l’entreprise. Inutile d’espérer qu’il n’y consacrera qu’une journée par semaine : le web est trop chronophage pour cela. Il faudra sélectionner les médias, suivre les publications, répondre aux sollicitations, animer des communautés… C’est un emploi à temps plein, mais payant.

« C’est futile, ça ne sert à rien ! »

Beaucoup ne s’aventurent pas dans l’univers du digital, le trouvant souvent trop complexe. Pourtant, en établissant sa stratégie marketing online, on voit son métier autrement, on se réinterroge sur sa propre stratégie d’entreprise. Il s’agit là en effet de construire votre image de marque, votre e-réputation, de montrer un aure aspect de de votre entreprise, de converser avec de nouveaux clients, de recueillir des avis qui vous feront reconsidérer votre activité et, pourquoi pas, d’explorer de nouvelles pistes de développement…

En cherchant à rentabiliser votre investissement sur le web, vous allez déterminer les actions les plus pertinentes, les médias les plus appropriés, les mots les plus justes, la création la mieux adaptée. Et comme les médias digitaux sont des médias « rapides », où il faut être impactant, mettre en place votre stratégie online va vous mener  à mieux identifier vos avantages concurrentiels. Et, pourquoi pas, à refaire un point sur votre offre de services/produits pour mieux vous différencier. Première étape, donc : définir votre plan d’attaque, afin que chaque choix opéré soit cohérent avec votre identité, vos objectifs… et qu’ainsi chaque euro investi le soit à propos. ROI* oblige !

« Une stratégie, ça coûte cher ! »

Le prix, parlons-en. Certes, vous n’aviez peut-être pas prévu d’allouer des ressources humaines et du temps à la question de votre stratégie digitale… Mais faites les comptes : combien coûte un prospect obtenu par le réseau « traditionnel » de vos commerciaux ? Bien entendu, cela ne signifie pas pour autant que votre stratégie online remplacera votre force commerciale : elle l’aidera plutôt à accélérer ses ventes.

Avec les réseaux sociaux, vous allez générer des leads – créer et générer des contacts – qui deviendront, pour certains, des clients potentiels. Les processus de décision de ces dits prospects peuvent également s’accélérer grâce aux boutons « call to action », les formulaires, les landing pages… Et ceci, sans décrocher le téléphone, sans envoyer de courriers ni parcourir des kilomètres !

De plus, fidéliser vos clients avec des contenus personnalisés ou par la création d’événements via les médias digitaux pourra vous permettre d’en faire des prescripteurs. Vos clients deviennent vos « commerciaux ». Un processus peu onéreux et plutôt payant…

Et si vous doutez encore du retour sur investissement, dites-vous bien que, contrairement à la diffusion d’un tract dans la nature, le web est mesurable : vous pourrez calculer le nombre de vues de vos pages, mesurer le taux de clics, le temps passé sur un article… Et puis vous ne partirez pas de rien : vous avez sans doute déjà des contacts – via votre site internet, des e-mailings, des fichiers clients… – qu’il suffira d’activer en les orientant vers vos médias sociaux.

« Je ne sais pas par où commencer… »

Première étape : comme pour une stratégie de communication classique, il vous faudra faire le point sur votre objectif principal, les outils disponibles, le budget, le calendrier souhaité pour réaliser vos objectifs, etc. Vous pourrez ainsi définir vos messages prioritaires. À l’instar de votre charte graphique, vous définirez votre charte éditoriale : les messages à mettre en avant, le vocabulaire, la tonalité à utiliser… pour parler à vos « followers ». Ces divers éléments stratégiques vous permettront également de déterminer les médias digitaux à privilégier. Vous pourrez alors décider d’animer une page Facebook, d’être présent sur LinkedIn ou Twitter, ou même de publier vos réalisations sous forme de photos sur Instagram.

Et aussi, soyez réaliste : vous ne pourrez pas tout faire en même temps ! Votre stratégie vous aidera à prioriser les médias qui répondent le mieux à vos objectifs et à n’investir que sur ceux-là.

Vous voici prêts à diffuser vos posts, partager du contenu adapté à vos publics… et à profiter de toutes les opportunités d’une stratégie digitale !


*Retour sur investissement

Pour se former :

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *