5 conseils pour développer votre flexibilité comportementale 1


Temps de lecture : 5 minutes
Share Button
5 conseils pour développer votre flexibilité comportementale

Et si la capacité à s’adapter au monde, cette flexibilité comportementale, était l’un des secrets d’une vie épanouie ? En effet, que vous soyez manager, salarié ou entrepreneur, la clé de votre réussite est en effet intimement liée à votre capacité à davantage être dans la posture du roseau que dans celle du chêne. Comme l’a dit La Fontaine : le roseau, face au vent, plie et ne rompt pas, quand le chêne, de tout son ego, résiste tant, qu’il finit par être déraciné. Ce sont dans vos comportements que se trouvent les secrets de la flexibilitéAmbre Renaudat*, experte ORSYS nous en parle.

1) Face au changement, faites preuve de courage et d’humilité

Soyez ouvert à l’incertitude et l’insécurité que génère le changement. La période de turbulences produite par le changement met face à un dilemme : rester en sécurité ou partir à l’aventure ? Choisir l’aventure, c’est abandonner ses certitudes et sa « fausse sécurité ». Les obstacles rencontrés sur ce chemin seront des étapes et ne devront pas être perçus comme des échecs. C’est avec l’humilité que l’on reconnaît ses faiblesses et c’est avec le courage de se lancer que l’on parviendra à réaliser son objectif (de quête).

Un (bon) guide de montagne, même en connaissant parfaitement le chemin, s’attend à rencontrer des imprévus et devra s’adapter pour atteindre sa destination. Dans ce contexte de changement, la destination, c’est-à-dire la vision claire de l’objectif à atteindre, est plus importante que le chemin même pour y parvenir. Cette vision est votre meilleure alliée pour compenser l’insécurité et l’incertitude induites par le changement et solliciter votre flexibilité.

2) Vos émotions sont des messages

Par exemple, la colère nous informe qu’un obstacle se met en travers de notre chemin. La tristesse exprime une perte ou un manque. La peur nous avertit d’un danger imminent. Et la joie nous dit qu’un de nos besoins a été satisfait.

Notre société nous a appris très tôt qu’exprimer nos émotions était « mal ». N’avons-nous pas tous entendu « Ne pleure pas comme un bébé », « Tu n’es pas beau quand tu cries », « Ne fais pas ta poule mouillée »… Si bien, que dès qu’une émotion pointe le bout de son nez…la plupart des gens la bloquent, l’ignorent ou même la combattent.

Or, chaque fois que vous décidez de ne pas écouter une émotion, vous créez un déséquilibre émotionnel qui vous mène rapidement vers des complications physiques et psychiques.

Prenez vos émotions au sérieux. Considérez-les comme des indices importants pour choisir le bon comportement à adopter. Cela vous permettra de laisser vos émotions jouer leur véritable rôle : celui de vous guider vers la satisfaction de vos besoins les plus importants et vers la réalisation de vos aspirations, même au quotidien !

3) Votre monde n’est qu’une proposition de la réalité

Chacun voit le monde selon ses propres paradigmes. Un paradigme est un point de vue, un ensemble de valeurs et de perceptions, qui sert de référence pour analyser et tenter de comprendre le monde qui nous entoure. Tout paradigme détermine des limites de perception : « Qu’est-ce que je peux voir, sentir, entendre ? » et « Qu’est-ce que je ne peux pas voir, sentir, entendre ? » compte tenu de ma lecture personnelle du monde.

Le secret est ici de réaliser que votre perception du monde n’est pas la réalité. Autrement dit, qu’il y a autant de réalités que de gens sur Terre. Les personnes qui vous entourent fonctionnent d’une manière différente de la vôtre, non pas pour vous contrer ou pour vous déranger mais plutôt parce qu’elles ne voient pas de meilleure manière d’agir dans leur propre réalité. Ainsi, le meilleur moyen de vous faire entendre sera alors d’abord d’entrer dans le monde de votre interlocuteur pour tenter de le comprendre. Quelle preuve de flexibilité !

Prenons un exemple très simple : imaginons deux arrêts d’autobus de part et d’autre d’une rue très fréquentée. Vous êtes à un arrêt et vous souhaitez dire quelque chose à la personne se trouvant à l’autre arrêt. Vous criez mais elle ne vous entend pas… Vous faites alors de grands gestes et criez encore plus fort. Mais rien à faire, elle ne vous entend/comprend toujours pas. Et elle vous regarde sûrement en se demandant quel démon vous a possédé… Alors que vous pouvez décider de traverser la rue et de la rejoindre à son arrêt de bus ! En faisant cela, vous abandonnez quelques instants votre monde (ici, votre arrêt de bus) pour aller à la rencontre du monde de votre interlocuteur. L’échange peut enfin débuter.

4) Voyagez par étape, de l’observation à la demande

Comment faire pour rejoindre l’« arrêt de bus » des personnes avec qui nous souhaitons communiquer ? La méthode OSBD, issue de la Communication NonViolente de Marshal Rosenberg, est un processus dont le but est de vous aider à entrer en contact avec vous-même et les autres. Prenez le temps de dérouler ce processus lorsque les échanges s’avèrent compliqués :

  • Observer de manière la plus neutre possible en décrivant les faits
  • exprimer son Sentiment ou l’émotion qui se manifeste
  • exprimer ses Besoins qui vous animent
  • ouvrir le dialogue par une Demande, le meilleur moyen de satisfaire un besoin et de faire évoluer une situation insatisfaisante

Pratiquée régulièrement, cette méthode apporte très vite des résultats.

5) Développez votre écoute à un niveau génératif

L’écoute active est une technique que toute personne désireuse d’améliorer sa communication, devrait connaître. Elle est l’une des clés de la flexibilité comportementale.

Son fondement réside dans la capacité à écouter à un niveau plus intuitif, au-delà du cerveau. C’est écouter l’invisible, ce qui se passe sans mot, sans mouvement. Il s’agit d’une écoute générative, qui permet la création de quelque chose de nouveau. Stephen Gilligan décrit très bien ce niveau génératif de conscience comme une une connexion harmonieuse entre niveaux primitif et ego. Soit une capacité à se connecter à la conscience créatrice, cette énergie collective pour permettre une ouverture et l’adoption de positions et de vérités multiples. Pensez-y, n’avez-vous pas à l’esprit une femme ou un homme dont les actions sont vraiment extraordinaires dans ce monde ?

Pour tenter de vous connecter à cet état génératif, testez cet exercice très simple : le centrage. Pensez à un enjeu important pour vous ou à une problématique. Le centrage, c’est « descendre à l’intérieur » de soi-même, sortir de l’émotionnel. Fermez les yeux et sentez où se trouve votre centre.

En conclusion

Chaque fois que votre environnement personnel ou professionnel vous mettra à l’épreuve, répondez à l’appel du changement avec courage et humilité. Accueillez vos émotions en messagères et non en ennemies. Observez le monde à la lumière de chaque point de vue. Voyagez étape après étape avec gratitude et confiance, et allez à la rencontre de votre moi profond.

Alors, allez-vous décider de partir dans cette aventure où il vous faudra développer votre flexibilité comportementale, sachant que la quête finale n’est autre que votre épanouissement ?

Pour se former :

Ambre Renaudat - ORSYS

Ambre Renaudat

Elle a très vite su qu’elle voulait transmettre. Elle s’est donc naturellement orientée vers une carrière professionnelle de consultante entre Paris et Londres. Cette expérience l’a conduite à analyser cette envie de transmission et savoir que l’épanouissement de l’humain était une priorité pour elle. Elle devient alors coach PNL en orientation de carrière. Entre bilans de compétences et étudiants en besoin de carrière, elle poursuit sa voie professionnelle en développant son envie d’aider les gens à travers des formations, ateliers et séminaires orientés carrière et soft skills sous la marque My First Agency dont elle est l’une des trois associées.

Développer sa flexibilité comportementale

Bien s’adapter au changement       

Gagner en aisance professionnelle     

Entrer en contact avec aisance    

Oser s’exprimer dans un groupe et maîtriser sa communication

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “5 conseils pour développer votre flexibilité comportementale