Rédacteurs, stimulez votre créativité et diversifiez vos textes !   Mise à jour récente !


Share Button
Rédacteurs, stimulez votre créativité et diversifiez vos textes !

Vous rédigez des textes dans le cadre de votre activité professionnelle. Parfois, l’angoisse de la page blanche vous guette. Ou bien, vous avez le sentiment de vous répéter. Ou encore, vous trouvez que vos idées ne sont pas assez clairement énoncées. Or, des techniques existent pour stimuler sa créativité au service de vos textes. Françoise Landuré*, formatrice chez ORSYS, nous en dévoile quelques-unes.

Dédramatiser l’acte d’écrire

Pour libérer sa créativité, il faut d’abord s’affranchir de certains carcans. L’appréhension du regard des autres, et de son propre jugement, souvent le plus sévère ! Écrire doit être considéré comme quelque chose de naturel, tout comme l’acte de parler. Pour vous entraîner, tentez cet exercice : prenez un cahier, un stylo, et écrivez tout ce qui vous passe par la tête, vraiment tout, sans vous brider. Vous verrez, c’est libérateur. On pourra même vous conseiller de vous lever un quart d’heure plus tôt le matin et de faire cet exercice au réveil, avant toute autre activité (si vous êtes matinal.e, pourquoi ne pas tenter l’expérience ?).

Trouver l’inspiration

Un texte part toujours d’une idée : un sujet, une manière particulière de l’aborder, un point de vue spécifique, un message à transmettre… Il arrive que l’on soit en panne d’idées. Pour contrer cela, il faut stimuler son imagination. Comment ? La meilleure manière est de connecter son cerveau à son corps. Avez-vous remarqué le nombre d’idées qui vous viennent à l’esprit lorsque vous vous promenez en forêt ou dans un parc ? Lorsque vous faites du sport ? Ou même lorsque vous prenez une douche ? Écouter, observer, lire sont autant de sources d’idées. En communication professionnelle, il est essentiel de penser à son lecteur : quelles questions se pose-t-il ? De quoi a-t-il besoin ? Et d’avoir à l’esprit son objectif : quel message est-ce que je souhaite transmettre ? Quelle image est-ce que je souhaite donner de mon entreprise ?

Structurer ses idées

Pour beaucoup de rédacteurs.trices, la difficulté n’est pas réellement de formuler ses idées, mais surtout de les structurer, de les agencer d’une manière logique. Afin d’obtenir des textes qui « coulent de source », il est indispensable de s’appuyer sur un plan. Pour un article, le plan idéal est souvent celui de la pyramide inversée, cher aux journalistes : du plus important au moins important ; du plus récent au plus ancien… Comme le conseillait Françoise Giroud, alors rédactrice en chef de l’Express, « Mettez les plus belles fraises sur le dessus du panier », ce qui signifie : commencez par ce qui intéresse le plus le lecteur. Une fois votre plan posé, vous déroulerez plus aisément votre propos et il en sera plus limpide.

Formuler ses idées

Vous avez une idée, un plan ? Vous pouvez passer à la rédaction en elle-même. Quel style adopter ? Quel vocabulaire employer ? Pour gagner du temps, et harmoniser vos écrits, l’idéal est de réaliser au préalable une charte rédactionnelle. Vous y préciserez en détail :

  • Le ton à adopter : distance, proximité, humour, neutralité, emploi du « vous » et du « nous » ou de la troisième personne…
  • La structure type : longueur du titre, du chapô, des paragraphes, des phrases
  • Les mots à privilégier et ceux à proscrire

Vous pouvez également créer des listes de formulations types, classées par thème, de synonymes…

Pour formuler ses idées avec aisance, la lecture est une excellente source d’inspiration. La littérature aide à enrichir son style, son vocabulaire. La presse, quant à elle, permet de travailler son esprit de synthèse, ainsi que l’usage de formules courtes et efficaces.

Habiller ses textes

Lorsque vous feuilletez un journal, un magazine, qu’est-ce qui attire votre attention et vous fait entrer dans la lecture ? Un visuel, une légende, un titre, un inter… Évitez les titres cadres, qui indiquent seulement le sujet du texte qui suit. Privilégiez les titres pleins, qui apportent une information ou un point de vue. La presse fourmille d’excellents titres informatifs ou incitatifs, inspirez-vous-en. Pour vous entraîner, voici un exercice amusant : une fois votre texte rédigé, lâchez-vous et énoncez rapidement dix titres différents, du plus sérieux au plus farfelu. Il y aura certainement de très bonnes choses à conserver.

Réécrire ses textes

Vous devez écrire un contenu à partir d’un ou de plusieurs contenu(s) existant(s) ? Définissez votre objectif et votre plan. Puis allez chercher les idées qui vont alimenter ce plan. Si vous partez de plusieurs documents, appliquer une technique de lecture rapide vous sera très utile. Pour organiser vos idées, vous pouvez aussi utiliser la méthode Octopus :

  • Créez un tableau de 9 cases et écrivez votre sujet dans différentes sources, reformulez les éléments à partir d’un nom ou d’un verbe la case centrale
  • Recherchez vos informations à partir des
  • Sélectionnez les informations en les regroupant selon la logique de votre choix, fusionnez éventuellement certaines cellules peu chargées en information
  • Construisez votre plan en vous appuyant sur le volume de vos notes par case
  • Articulez vos idées en utilisant des mots de liaison

Reformuler consiste souvent à simplifier, à clarifier : supprimez les redondances et raccourcissez les phrases. Ayez à l’esprit qu’en moyenne, nous mémorisons à 100% une phrase de douze mots. Au-delà, la lecture nous demande davantage d’efforts. Il peut également s’agir d’enrichir le vocabulaire : faites la chasse aux verbes être, faire, mettre, permettre, savoir, souvent employés par confort, et remplacez-les par des verbes plus pertinents.

Écrire ses textes à partir de notes

Vous devez parfois passer par la prise de notes avant de rédiger vos textes. Pour cela, il existe une méthode ludique, accessible à tous et très efficace : le sketchnoting, ou croquinote en français. Il s’agit d’une manière visuelle de prendre des notes. On utilise des graphiques, des dessins, des mots-clés, des flèches… le but étant de donner une vision globale du sujet abordé et d’en faciliter la compréhension en évitant la surcharge d’informations. Pas besoin d’être un as en dessin. Vous pouvez, pour commencer, dessiner des formes géométriques simples (cercles, carrés), et des flèches pour lier vos idées. Vous avez juste besoin d’une feuille, d’un stylo, de feutres… et de prendre une bonne inspiration !

En donnant une dimension créative à l’écriture, vous renouvelez vos idées, rafraîchissez votre style et clarifiez vos messages. « Cerise sur le gâteau », vous gagnez en plaisir. Alors, n’attendez plus : passez à l’écriture créative !

Et si on se formait ?

Francoise Landure - ORSYS

Françoise Landuré

Après plusieurs années dans l’évènementiel et les salons professionnels, Françoise Landuré a créé l’agence RedactEvent, spécialisée en conseil éditorial et en rédaction de contenus print et web. Très attachée à la qualité des écrits dans tous les domaines, elle met au service de ses clients ses compétences en journalisme, SEO, storytelling ou encore proposal writing. Elle anime des formations en communication, communication digitale, orthographe et FLE.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *