Data visualisation ou le géomarketing au service de l’optimisation commerciale 1


Share Button

Geomarketing

Proposé par l’équipe pédagogique Orsys

A l’ère du marketing 2.0, pouvoir adapter son message et son offre à des individus ciblés selon des caractéristiques sociodémographiques et leurs habitudes de consommation s’avère indispensable. C’est tout l’enjeu du géomarketing !

Raphaëlle Vigneron*, ingénieur pédagogique ORSYS, répond à nos questions…

Le géomarketing est-il l’outil de connaissance « miracle » de ses clients ?

C’est en effet une des finalités du géomarketing, une application rendue possible grâce aux Systèmes d’Informations Géographiques (SIG). Sa démarche consiste à rapprocher les données déjà existantes dans l’entreprise concernant ses clients et prospects à toutes sortes de référentiels de données socioéconomiques disponibles : recensements, données Insee, fichiers résultats de sondages, mais aussi fichiers d’informations locales… Au final, c’est un véritable outil au service de la stratégie de développement :

– les fichiers clients et prospects sont mieux qualifiés, avec des données plus riches ;

– les campagnes de marketing direct et les déplacements commerciaux mieux gérés… et, de ce fait, le ROI (retour sur investissement) amélioré ;

– les implantations de points de vente sont mieux pensées et génèrent plus de chiffre d’affaires…

Vous avez parlé des systèmes d’informations géographiques. En quoi nous aident-ils ?

Les SIG sont des systèmes de gestion de base de données conçus pour gérer des données spatiales. Associées aux informations traitées, ces composantes spatiales permettent de représenter les données sur des cartes pour prévoir et décider. Les SIG sont de véritables outils d’aide à la décision pour :

– déterminer des opportunités de consommation en analysant les ventes par secteur ;

– définir une segmentation par zone géographique ;

– cibler des réseaux de distribution en fonction de caractéristiques locales.

Geomarketing2Quels sont les principaux secteurs intéressés par le géomarketing ?

Lorsqu’on parle d’amélioration de la connaissance et des habitudes des consommateurs, on imagine très bien qu’a priori tous les secteurs sont concernés. Le géomarketing permet aussi bien :

– d’optimiser l’implantation de boutiques, d’agences ou de concessions, d’envisager des horaires d’ouverture des lieux de vente mieux adaptés ; – d’améliorer la présence géographique de distributeurs de billets, par exemple ;

– d’optimiser ses campagnes de marketing direct ;

– d’analyser finement ses taux de pénétration d’une région à l’autre ;

– d’animer des équipes commerciales en fonction du terrain et ainsi optimiser leurs actions ;

– de mieux cibler les internautes de sites d’e-commerce via leur adresse IP…

Autant de possibilités qui intéressent tout type d’activité !

Par exemple, l’afficheur JCDecaux utilise le géomarketing pour choisir les emplacements de ses panneaux en fonction de la mobilité des cibles visées et de leur lieu d’habitation. Le distributeur Carrefour, lui, organise les rayons selon les données socioéconomiques de ses clients et leurs habitudes de consommation. Un rayon multimédia sera notamment mis plus en valeur dans une zone dotée d’une forte concentration de jeunes.

Mais les collectivités locales, les sociétés de travaux publics et les agences spécialisées dans ce secteur utilisent aussi ces systèmes afin d’optimiser la gestion du territoire : gestion des populations, de la sécurité, aménagement de l’environnement et habitat.

Geomarketing3

ORSYS propose depuis 2014 différents modules de formation dédiés au géomarketing. Des formations à succès ?

Oui. De manière générale, les formations dans la filière d’aide à la décision sont en plein essor. Tous stages confondus, l’activité a progressé de 29 % entre 2013 et 2014. Le géomarketing est un petit marché tiré par les besoins des grands groupes. Les solutions (SIG), plus performantes et matures, restent toutefois chères, tout comme l’achat de fichiers de données. En conséquence, nos clients ont besoin d’être accompagnés dans leurs réflexions, avant de se lancer dans un projet de géomarketing.

La majorité des demandes de formation liées à ces thématiques s’oriente encore aujourd’hui vers des solutions décisionnelles de type « Data visualisation » incluant des composants de type « cartes » (BO Dashboard Design, Qlikview, PowerPivot…) ainsi que sur les SIG comme le stage TIA sur le traitement des données spatiales .

D’autres souhaitent avoir une vue plus globale sur les nouvelles tendances du marketing. En cela, notre formation ELL est un excellent moyen de balayer les dernières innovations du web-marketing au géomarketing !

*

Geomarketing4

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Data visualisation ou le géomarketing au service de l’optimisation commerciale

  • Infogérance

    Effectivement, le géomarketing par définition consiste en l’utilisation de l’information géographique pour optimiser es décisions en matière commerciale et marketing. Il s’inscrit dans une dynamique globale de la conquête du client et du CRM. Et donc, les technologies y consacrés ont grandement évolué, elles sont de plus en plus puissantes et plus faciles d’utilisation.