On ne naît pas manager, on le devient


Share Button

“Product manager”, “Project manager”, “Traffic manager” et bien d’autres, le terme de manager est décidément bien galvaudé. Conséquence : le concept devient trop flou et complexe et n’attire plus les jeunes diplômés. Ils se disent peu séduits par le fait d’encadrer sans réelle visibilité sur leur champ d’actions.

L’occasion est donc donnée de redéfinir le rôle du manager ainsi que les compétences clés qu’il doit maîtriser.

Pour Isabelle Oggero, coach et formatrice en management et développement personnel, “le manager est avant tout la personne qui est en charge d’encadrer une équipe, quelle qu’en soit sa taille, qu’il s’agisse d’un ou deux collaborateurs à plusieurs centaines de personnes”.

La tendance est également au recrutement de véritables communiquants. Le manager aujourd’hui ne doit pas se cacher derrière des objectifs et des résultats ; il doit être capable de faire passer des messages, de conduire le changement, en un mot, de communiquer avec ses pairs, son équipe  mais aussi en transversal avec sa hiérarchie, ses clients ou encore ses fournisseurs.

Véritable pivot de l’entreprise, le manager doit savoir s’appuyer sur les bons experts, apprendre à déléguer et ne pas se laisser impressionner par ses nouvelles fonctions.

Suis-je un bon manager ?

L’une des sources de doute chez le manager, c’est avant tout lui-même. Assertivité et reconnaissance sont des points-clés sur lesquels travailler pour atteindre le positionnement souhaité. Il ne s’agit pas simplement d’être un bon organisateur encore faut-il être persuadé que le développement de savoir-être est tout aussi important et agir en conséquence.

Si l’expérience terrain compte [1], près de la moitié des nouveaux managers reconnaissent néanmoins ne jamais avoir reçu de formation en management avant leur prise de fonction. Isabelle Oggero nuance le propos “les managers qui prennent une nouvelle fonction n’arrivent pas là par hasard. Ils ont été nommés et ont déjà été témoin d’un acte de management, ne serait-ce qu’avec leur propre hiérarchie. Cela ne doit pas cependant les empêcher d’écouter, d’observer et de poser des questions. La prise de fonction passe inévitablement par une phase de découverte où l’erreur à ne pas commettre serait de manquer de modestie et prétendre tout savoir.

Écoute, empathie, aptitude aux relations sociales et capacité de négociation, autant de compétences humaines que tout manager doit donc savoir mettre à profit, sans pour autant négliger l’expérience terrain ou l’expertise métier.

De précieux conseils à mettre en œuvre pour entrer avec sérénité dans des fonctions d’encadrement.

[1] D’après un sondage du Journal du Net, 37,3% des sondés estiment qu’”on devient manager en manageant”.

 

 

Formations associées :

Devenir manager
Management d’équipe
Motiver et animer votre équipe
Déléguer et responsabiliser
S’évaluer comme manager, les 12 compétences clés

______________________________________________
Le blog des experts en management – ORSYS Formation – Le blog management – www.orsys.fr

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *